La diversité concerne les différences. Cela peut être n'importe quoi. Pensez aux différences de nationalité, d'origine, d'éducation, de sexe, d'ethnie, de génération, d'âge, de style de travail et de pensée, d'appartenance religieuse, d'orientation sexuelle, de capacités, d'expérience et de compétences techniques. Il existe également des différences en termes de géographie, de secteur et de fonction. L'inclusion, en revanche, consiste à tirer parti de ces différences pour obtenir de meilleurs résultats commerciaux. Il s'agit de créer un environnement où les employés se sentent valorisés, où chacun se sent chez lui et peut donner le meilleur de lui-même dans n'importe quelle situation. Tous ces éléments ont un impact énorme sur une organisation. Des recherches menées par McKinsey montrent qu'elle affecte également la rentabilité. Les entreprises qui se situent dans les 25 % supérieurs en termes de diversité des sexes dans les équipes de direction sont 25 % plus susceptibles d'avoir de meilleurs rendements financiers que leurs concurrents en bas de la liste.

Étendre la politique I&D à l'informatique

Il n'est donc pas étonnant que les organisations lancent toutes sortes d'initiatives pour stimuler l'I&D. Cependant, nous constatons souvent que les entreprises n'étendent pas leur politique d'I&D à l'informatique. Prenons l'exemple du cloud. Les différents cloud ont tous leurs propres avantages et inconvénients et ne sont certainement pas interchangeables. Les cloud publics offrent différents services gérés et prennent en compte d'autres considérations concernant les fonctionnalités dans lesquelles ils investissent davantage. Le cloud privé est moins éloigné des systèmes existants et offre des avantages en termes de confidentialité et de conformité. Dans certains cas, nous entendons dire qu'une "stratégie globale" est encore en cours d'élaboration, dans laquelle toutes les charges de travail, par exemple, sont exécutées dans un seul et même cloud. C'est regrettable, car l'extension de la diversité aux technologies informatiques augmentera la productivité, l'innovation, la créativité et l'avantage concurrentiel. Les organisations ayant une vraie démarche I&D ont souvent des équipes diversifiées, ayant toutes des besoins technologiques différents. Si ces besoins ne sont pas satisfaits, il faut plus de temps pour briser les schémas (de pensée) fixes. En outre, les employés seront plus à l'aise pour travailler avec la technologie qui leur convient le mieux, et se sentiront plus libres de partager leurs points de vue uniques avec les autres. De cette façon, on crée de la créativité dont les organisations peuvent ensuite bénéficier. Il est donc important que les organisations tiennent compte autant que possible de ces différents besoins techniques et facilitent la tâche de leurs employés à cet égard.

Trop ou trop peu de liberté ?

Les organisations qui n'étendent pas leur politique d'I&D à l'informatique s'en tiennent souvent à des solutions standard ou ne poursuivent pas la bonne stratégie pour faciliter les différentes solutions. Les organisations qui optent uniquement pour des solutions standard ont souvent l'avantage de contrôler et de garantir l'utilisation de leurs données. Cependant, ils n'ont pas la rapidité, l'efficacité et l'étendue de l'offre pour répondre à tous les besoins de leurs employés. En outre, une solution standard est généralement un paquet prêt à l'emploi, ce qui signifie qu'elle ne peut pas être entièrement adaptée aux activités de l'organisation. Les concurrents peuvent aussi facilement utiliser la même solution standard, ce qui rend très difficile l'obtention d'un avantage concurrentiel. Par conséquent, la solution ne contribue pas à créer un caractère distinctif.

Les concurrents peuvent sans problème utiliser la même solution par défaut, ce qui fait que l'accès à l'avantage concurrentiel devient très compliqué.

D'un autre côté, il y a aussi des organisations qui offrent trop de liberté dans l'utilisation des solutions (open source). Bien que la liberté permette une plus grande créativité et des solutions pour pratiquement tous les employés, cela peut entraîner une prolifération d'applications, de méthodes, d'outils et de plateformes différents. Cela entraîne ensuite toutes sortes de problèmes de gestion, de stabilité et de sécurité. En outre, une trop grande liberté signifie qu'un temps précieux est perdu pendant le processus de développement, en raison de l'absence de directives claires.

Assurer le dynamisme

Les organisations qui souhaitent étendre leur vision et politique I&D à l'informatique devront rechercher une stratégie unifiée qui crée une dynamique par le biais de l'open source et des normes ouvertes. Ils peuvent ainsi lancer davantage de nouvelles solutions créatives, répondre de manière plus dynamique aux changements et, dans le même temps, garantir la stabilité et la sécurité. Pour y parvenir, les organisations devront tenir compte d'un certain nombre de facteurs importants.

Tout d'abord, il est important de se demander où se situe réellement votre organisation dans le débat sur la diversité. Chaque organisation qui prend l'I&D au sérieux a sa propre image de la diversité et de l'inclusion. Une compréhension commune de ce que l'on entend par diversité devrait donc toujours être le point de départ de la réalisation des objectifs. Après tout, s'il n'y a pas de vision, il ne sert à rien de changer votre informatique au nom de la diversité. En outre, il convient d'analyser les différents besoins de tous les utilisateurs dans le domaine du Cloud et des solutions informatiques. Ensuite, l'informatique peut s'orienter vers une stratégie dans laquelle, sur la base de l'open source et des normes ouvertes, une solution créative est élaborée, capable de rassembler différentes cultures et différents milieux à travers différents Clouds. Il est important d'utiliser les services différents et uniques des différents Clouds. En tant qu'entreprise, vous permettez les employés d'adopter le multi-cloud. Si vous créez les moyens d'accéder facilement mais en toute sécurité à différents Clouds, vous stimulez intrinsèquement le fait que la diversité de l'organisation se traduise par une diversité de solutions pour l'informatique et le client.

En résumé, les organisations qui prennent l'I&D au sérieux étendent également cette vision à leur informatique. En garantissant un environnement informatique dynamique, les organisations peuvent changer plus rapidement d'orientation pour mieux répondre aux différents besoins des employés. Après tout, l'innovation se développe mieux dans les lieux où travaillent des personnes ayant des expériences, des identités et des origines différentes. Cette pluralité de perspectives crée une dynamique différente dans un groupe et encourage la créativité, les nouvelles idées et un scénario gagnant-gagnant pour tous.

La diversité concerne les différences. Cela peut être n'importe quoi. Pensez aux différences de nationalité, d'origine, d'éducation, de sexe, d'ethnie, de génération, d'âge, de style de travail et de pensée, d'appartenance religieuse, d'orientation sexuelle, de capacités, d'expérience et de compétences techniques. Il existe également des différences en termes de géographie, de secteur et de fonction. L'inclusion, en revanche, consiste à tirer parti de ces différences pour obtenir de meilleurs résultats commerciaux. Il s'agit de créer un environnement où les employés se sentent valorisés, où chacun se sent chez lui et peut donner le meilleur de lui-même dans n'importe quelle situation. Tous ces éléments ont un impact énorme sur une organisation. Des recherches menées par McKinsey montrent qu'elle affecte également la rentabilité. Les entreprises qui se situent dans les 25 % supérieurs en termes de diversité des sexes dans les équipes de direction sont 25 % plus susceptibles d'avoir de meilleurs rendements financiers que leurs concurrents en bas de la liste.Il n'est donc pas étonnant que les organisations lancent toutes sortes d'initiatives pour stimuler l'I&D. Cependant, nous constatons souvent que les entreprises n'étendent pas leur politique d'I&D à l'informatique. Prenons l'exemple du cloud. Les différents cloud ont tous leurs propres avantages et inconvénients et ne sont certainement pas interchangeables. Les cloud publics offrent différents services gérés et prennent en compte d'autres considérations concernant les fonctionnalités dans lesquelles ils investissent davantage. Le cloud privé est moins éloigné des systèmes existants et offre des avantages en termes de confidentialité et de conformité. Dans certains cas, nous entendons dire qu'une "stratégie globale" est encore en cours d'élaboration, dans laquelle toutes les charges de travail, par exemple, sont exécutées dans un seul et même cloud. C'est regrettable, car l'extension de la diversité aux technologies informatiques augmentera la productivité, l'innovation, la créativité et l'avantage concurrentiel. Les organisations ayant une vraie démarche I&D ont souvent des équipes diversifiées, ayant toutes des besoins technologiques différents. Si ces besoins ne sont pas satisfaits, il faut plus de temps pour briser les schémas (de pensée) fixes. En outre, les employés seront plus à l'aise pour travailler avec la technologie qui leur convient le mieux, et se sentiront plus libres de partager leurs points de vue uniques avec les autres. De cette façon, on crée de la créativité dont les organisations peuvent ensuite bénéficier. Il est donc important que les organisations tiennent compte autant que possible de ces différents besoins techniques et facilitent la tâche de leurs employés à cet égard.Les organisations qui n'étendent pas leur politique d'I&D à l'informatique s'en tiennent souvent à des solutions standard ou ne poursuivent pas la bonne stratégie pour faciliter les différentes solutions. Les organisations qui optent uniquement pour des solutions standard ont souvent l'avantage de contrôler et de garantir l'utilisation de leurs données. Cependant, ils n'ont pas la rapidité, l'efficacité et l'étendue de l'offre pour répondre à tous les besoins de leurs employés. En outre, une solution standard est généralement un paquet prêt à l'emploi, ce qui signifie qu'elle ne peut pas être entièrement adaptée aux activités de l'organisation. Les concurrents peuvent aussi facilement utiliser la même solution standard, ce qui rend très difficile l'obtention d'un avantage concurrentiel. Par conséquent, la solution ne contribue pas à créer un caractère distinctif.D'un autre côté, il y a aussi des organisations qui offrent trop de liberté dans l'utilisation des solutions (open source). Bien que la liberté permette une plus grande créativité et des solutions pour pratiquement tous les employés, cela peut entraîner une prolifération d'applications, de méthodes, d'outils et de plateformes différents. Cela entraîne ensuite toutes sortes de problèmes de gestion, de stabilité et de sécurité. En outre, une trop grande liberté signifie qu'un temps précieux est perdu pendant le processus de développement, en raison de l'absence de directives claires.Les organisations qui souhaitent étendre leur vision et politique I&D à l'informatique devront rechercher une stratégie unifiée qui crée une dynamique par le biais de l'open source et des normes ouvertes. Ils peuvent ainsi lancer davantage de nouvelles solutions créatives, répondre de manière plus dynamique aux changements et, dans le même temps, garantir la stabilité et la sécurité. Pour y parvenir, les organisations devront tenir compte d'un certain nombre de facteurs importants. Tout d'abord, il est important de se demander où se situe réellement votre organisation dans le débat sur la diversité. Chaque organisation qui prend l'I&D au sérieux a sa propre image de la diversité et de l'inclusion. Une compréhension commune de ce que l'on entend par diversité devrait donc toujours être le point de départ de la réalisation des objectifs. Après tout, s'il n'y a pas de vision, il ne sert à rien de changer votre informatique au nom de la diversité. En outre, il convient d'analyser les différents besoins de tous les utilisateurs dans le domaine du Cloud et des solutions informatiques. Ensuite, l'informatique peut s'orienter vers une stratégie dans laquelle, sur la base de l'open source et des normes ouvertes, une solution créative est élaborée, capable de rassembler différentes cultures et différents milieux à travers différents Clouds. Il est important d'utiliser les services différents et uniques des différents Clouds. En tant qu'entreprise, vous permettez les employés d'adopter le multi-cloud. Si vous créez les moyens d'accéder facilement mais en toute sécurité à différents Clouds, vous stimulez intrinsèquement le fait que la diversité de l'organisation se traduise par une diversité de solutions pour l'informatique et le client. En résumé, les organisations qui prennent l'I&D au sérieux étendent également cette vision à leur informatique. En garantissant un environnement informatique dynamique, les organisations peuvent changer plus rapidement d'orientation pour mieux répondre aux différents besoins des employés. Après tout, l'innovation se développe mieux dans les lieux où travaillent des personnes ayant des expériences, des identités et des origines différentes. Cette pluralité de perspectives crée une dynamique différente dans un groupe et encourage la créativité, les nouvelles idées et un scénario gagnant-gagnant pour tous.