Il existe aujourd'hui déjà des normes pour l'AR et la VR, mais elles ne couvrent, selon l'IEEE, qu'une petite partie du paysage, alors que la technologie évolue rapidement. L'organisation souhaite améliorer la situation avec l'IEEE Virtual Reality and Augmented Reality Working Group (VRAR).

Pour la fixation des normes, l'IEEE collabore, à l'entendre, avec deux cents organisations allant des fabricants d'appareils, fournisseurs de contenus, fournisseurs de services, développeurs technologiques jusqu'aux pouvoirs publics.

On ne sait pas encore quand la norme sortira. Cela dépendra probablement beaucoup de la contribution des parties concernées et de la vitesse à laquelle elles aboutiront à un consensus.