Il s'agit des mises à jour KB4586853 et KB4592438. Microsoft elle-même signale qu'un certain nombre d'appareils, où elles sont installées, connaissent des problèmes après avoir fait tourner chkdsk /f.

La fonctionnalité chkdsk recherche des bugs dans un système de fichiers ou un disque. Des utilisateurs ont indiqué que leur PC ne démarrait plus après avoir fait tourner le mini-outil. De son côté, Microsoft déclare que le problème a été entre-temps résolu. Tout spécialement pour les PC et ordinateurs portables gérés par un département IT et ne recevant donc pas automatiquement de mises à jour, Microsoft propose de neutraliser les updates défectueuses via une 'group policy'(stratégie de groupe).

Les problèmes se sont initialement manifestés sur un forum allemand, où l'administrateur d'un système informatique scolaire avait fait tourner l'outil chkdsk et ne parvenait ensuite plus à faire démarrer sept PC. Or chacun de ces PC possédait un pilote SATA SSD, ce qui pourrait signifier que c'est là que le bât blesse. L'outil chkdsk même ne figure pas sur la liste des fichiers adaptés dans la mise à jour, ce qui laisse supposer que le bug est à chercher du côté des fichiers ou des volumes que l'outil évoque.

Il s'agit des mises à jour KB4586853 et KB4592438. Microsoft elle-même signale qu'un certain nombre d'appareils, où elles sont installées, connaissent des problèmes après avoir fait tourner chkdsk /f.La fonctionnalité chkdsk recherche des bugs dans un système de fichiers ou un disque. Des utilisateurs ont indiqué que leur PC ne démarrait plus après avoir fait tourner le mini-outil. De son côté, Microsoft déclare que le problème a été entre-temps résolu. Tout spécialement pour les PC et ordinateurs portables gérés par un département IT et ne recevant donc pas automatiquement de mises à jour, Microsoft propose de neutraliser les updates défectueuses via une 'group policy'(stratégie de groupe).Les problèmes se sont initialement manifestés sur un forum allemand, où l'administrateur d'un système informatique scolaire avait fait tourner l'outil chkdsk et ne parvenait ensuite plus à faire démarrer sept PC. Or chacun de ces PC possédait un pilote SATA SSD, ce qui pourrait signifier que c'est là que le bât blesse. L'outil chkdsk même ne figure pas sur la liste des fichiers adaptés dans la mise à jour, ce qui laisse supposer que le bug est à chercher du côté des fichiers ou des volumes que l'outil évoque.