Le projet de rachat n'a pas encore été officiellement annoncé, mais des sources d'agences de presse telles Reuters et Bloomberg révèlent que Broadcom va émettre une offre ce lundi. Aucun montant exact n'est cité, mais il se murmure que le producteur de puces serait prêt à offrir 70 à 80 dollars par action et ce, via une combinaison d'espèces et d'actions propres. Une telle offre confèrerait à Qualcomm une valeur marchande de 103 milliards de dollars, selon Reuters.

Broadcom est surtout connue pour fabriquer des puces sans fil équipant des routeurs wifi notamment. Pour sa part, Qualcomm se distingue surtout dans les processeurs pour smartphones. Les deux firmes peuvent se compléter et constitueraient conjointement une grande menace pour Intel.

Les deux entreprises ne font provisoirement aucun commentaire sur cette opération et sont par ailleurs chacune encore occupées à entériner leurs rachats respectifs. Il y a un an, Broadcom a en effet racheté Brocade pour 5,5 milliards de dollars. Quant à Qualcomm, elle a repris durant cette même période l'entreprise néerlandaise NXP pour 47 milliards de dollars. Ces deux rachats ne sont momentanément pas encore terminés.

Qualcomm est une firme américaine, alors que Broadcom a son siège central à Singapour. Broadcom envisage cependant de déménager son siège aux Etats-Unis, où elle dispose déjà d'un autre quartier général établi à San Jose (Californie). Voilà qui pourrait contribuer à accélérer l'approbation d'un rachat aussi volumineux par les régulateurs (américains).

Le projet de rachat n'a pas encore été officiellement annoncé, mais des sources d'agences de presse telles Reuters et Bloomberg révèlent que Broadcom va émettre une offre ce lundi. Aucun montant exact n'est cité, mais il se murmure que le producteur de puces serait prêt à offrir 70 à 80 dollars par action et ce, via une combinaison d'espèces et d'actions propres. Une telle offre confèrerait à Qualcomm une valeur marchande de 103 milliards de dollars, selon Reuters.Broadcom est surtout connue pour fabriquer des puces sans fil équipant des routeurs wifi notamment. Pour sa part, Qualcomm se distingue surtout dans les processeurs pour smartphones. Les deux firmes peuvent se compléter et constitueraient conjointement une grande menace pour Intel.Les deux entreprises ne font provisoirement aucun commentaire sur cette opération et sont par ailleurs chacune encore occupées à entériner leurs rachats respectifs. Il y a un an, Broadcom a en effet racheté Brocade pour 5,5 milliards de dollars. Quant à Qualcomm, elle a repris durant cette même période l'entreprise néerlandaise NXP pour 47 milliards de dollars. Ces deux rachats ne sont momentanément pas encore terminés.Qualcomm est une firme américaine, alors que Broadcom a son siège central à Singapour. Broadcom envisage cependant de déménager son siège aux Etats-Unis, où elle dispose déjà d'un autre quartier général établi à San Jose (Californie). Voilà qui pourrait contribuer à accélérer l'approbation d'un rachat aussi volumineux par les régulateurs (américains).