L'entreprise affirme que Spotify aurait dû s'acquitter de nettement plus de droits d'auteur, et exige donc le paiement d'un peu moins de 125.000 euros de dédommagement par chanson diffusée. En tout, il est question de 10.784 chansons.

Spotify doit verser des droits d'auteur à un individu ou à un groupe tel un éditeur, pour pouvoir proposer des chansons. La firme suédoise Spotify avait précédemment déjà été accusée d'infraction au droit d'auteur. En 2016, elle avait ainsi trouvé un arrangement à l'amiable d'un montant de 25 millions d'euros avec un autre éditeur musical. (ANP)

L'entreprise affirme que Spotify aurait dû s'acquitter de nettement plus de droits d'auteur, et exige donc le paiement d'un peu moins de 125.000 euros de dédommagement par chanson diffusée. En tout, il est question de 10.784 chansons.Spotify doit verser des droits d'auteur à un individu ou à un groupe tel un éditeur, pour pouvoir proposer des chansons. La firme suédoise Spotify avait précédemment déjà été accusée d'infraction au droit d'auteur. En 2016, elle avait ainsi trouvé un arrangement à l'amiable d'un montant de 25 millions d'euros avec un autre éditeur musical. (ANP)