Michelle Chapman (24 ans) avait été harcelée sur Facebook de fin 2011 à début 2012 via des comptes au nom de son père et de sa belle-mère, avec qui elle ne s'entendait plus. Elle était visée par des "outrages de nature sexuelle" sur sa page Facebook et déposa plainte huit fois auprès de la police, qui interrogea à plusieurs reprises ses soi-disant harceleurs et arrêta même la belle-mère de la jeune fille.

Lorsque des spécialistes d'internet examinèrent ultérieurement les comptes en question, il est apparu que c'était Chapman elle-même qui était à l'origine de ces cyber-harcèlements. La jeune fille reconnut finalement qu'elle s'insultait elle-même sur Facebook pour essayer d'en faire porter le chapeau par sa famille.

Michelle Chapman a été condamnée à une peine de 20 mois d'emprisonnement.

Michelle Chapman (24 ans) avait été harcelée sur Facebook de fin 2011 à début 2012 via des comptes au nom de son père et de sa belle-mère, avec qui elle ne s'entendait plus. Elle était visée par des "outrages de nature sexuelle" sur sa page Facebook et déposa plainte huit fois auprès de la police, qui interrogea à plusieurs reprises ses soi-disant harceleurs et arrêta même la belle-mère de la jeune fille. Lorsque des spécialistes d'internet examinèrent ultérieurement les comptes en question, il est apparu que c'était Chapman elle-même qui était à l'origine de ces cyber-harcèlements. La jeune fille reconnut finalement qu'elle s'insultait elle-même sur Facebook pour essayer d'en faire porter le chapeau par sa famille. Michelle Chapman a été condamnée à une peine de 20 mois d'emprisonnement.