Celsius Network, une start-up de l'état américain du New Jersey, est l'une des principales plates-formes de prêt pour crypto-monnaies. Elle vient de se déclarer en faillite, un mois après avoir gelé ses avoirs 'en raison des conditions extrêmes du marché'.

Celsius est en principe une banque pour crypto-monnaies. Elle permettait aux utilisateurs de déposer leurs bitcoins, ethereums et tethers sur la plate-forme et leur versait en contrepartie un intérêt hebdomadaire allant dans certains cas jusqu'à 18 pour cent. Mais l'entreprise a connu des problèmes, lorsque le marché des crypto-espèces s'est effondré il y a quelques semaines. La valeur de monnaies telles le bitcoin, qui suivait de toute façon déjà un cours très volatile, est en effet tombée ces huit derniers mois de 60.000 euros environ à moins de 20.000 euros, notamment suite à l'implosion de la crypto-monnaie TerraUSD en mai. En réaction, Celsius a gelé ses comptes, ce qui fait qu'il était devenu impossible pour les utilisateurs de retirer leurs espèces.

Protection

La mesure sema la panique parmi les utilisateurs et provoqua des doutes quant aux réserves de Celsius et/ou si elle était à même de restituer son argent à tout un chacun. L'entreprise est évaluée par les investisseurs à 3,25 milliards de dollars après deux phases de financement et posséderait quelque 1,7 million d'utilisateurs. Elle dispose aussi d'1 à 10 milliards de dollars de moyens financiers, selon le dossier remis au tribunal, et de plus de 100.000 créanciers. En se déclarant en faillite, Celsius Network espère obtenir la protection contre ces créanciers, afin de pouvoir stabiliser ses affaires.

Une enquête menée par différents médias, dont le Financial Times, révèle déjà que Celsius court de grands risques sur le plan des prêts et des investissements. De par sa chute, Celsius aboutit désormais sur une mini-liste d'autres importantes crypto-entreprises qui ont ces derniers mois dû s'avouer vaincues face au crash de ce marché. Le fonds d'investissement Three Arrows Capital, qui se focalise sur les crypto-entreprises, s'est ainsi déclarée en faillite plus tôt ce mois-ci, tout comme les plates-formes Luna et Voyager Digital.

Celsius Network, une start-up de l'état américain du New Jersey, est l'une des principales plates-formes de prêt pour crypto-monnaies. Elle vient de se déclarer en faillite, un mois après avoir gelé ses avoirs 'en raison des conditions extrêmes du marché'.Celsius est en principe une banque pour crypto-monnaies. Elle permettait aux utilisateurs de déposer leurs bitcoins, ethereums et tethers sur la plate-forme et leur versait en contrepartie un intérêt hebdomadaire allant dans certains cas jusqu'à 18 pour cent. Mais l'entreprise a connu des problèmes, lorsque le marché des crypto-espèces s'est effondré il y a quelques semaines. La valeur de monnaies telles le bitcoin, qui suivait de toute façon déjà un cours très volatile, est en effet tombée ces huit derniers mois de 60.000 euros environ à moins de 20.000 euros, notamment suite à l'implosion de la crypto-monnaie TerraUSD en mai. En réaction, Celsius a gelé ses comptes, ce qui fait qu'il était devenu impossible pour les utilisateurs de retirer leurs espèces.La mesure sema la panique parmi les utilisateurs et provoqua des doutes quant aux réserves de Celsius et/ou si elle était à même de restituer son argent à tout un chacun. L'entreprise est évaluée par les investisseurs à 3,25 milliards de dollars après deux phases de financement et posséderait quelque 1,7 million d'utilisateurs. Elle dispose aussi d'1 à 10 milliards de dollars de moyens financiers, selon le dossier remis au tribunal, et de plus de 100.000 créanciers. En se déclarant en faillite, Celsius Network espère obtenir la protection contre ces créanciers, afin de pouvoir stabiliser ses affaires.Une enquête menée par différents médias, dont le Financial Times, révèle déjà que Celsius court de grands risques sur le plan des prêts et des investissements. De par sa chute, Celsius aboutit désormais sur une mini-liste d'autres importantes crypto-entreprises qui ont ces derniers mois dû s'avouer vaincues face au crash de ce marché. Le fonds d'investissement Three Arrows Capital, qui se focalise sur les crypto-entreprises, s'est ainsi déclarée en faillite plus tôt ce mois-ci, tout comme les plates-formes Luna et Voyager Digital.