Le problème semble résider dans le Game Optimizing Service. Les utilisateurs coréens ont signalé la semaine dernière que ce service limite le fonctionnement de diverses applis, apparemment en vue d'économiser la batterie. Une liste de dix mille applis populaires qui seraient limitées par le service en question, circule pour l'instant. Cette liste reprend non seulement des jeux, mais aussi des applis de Microsoft Office, Netflix, TikTok, etc. Même des applis de Samsung telles Secure Folder ou Samsung Pay seraient soi-disant 'optimalisées'. Ne figurent cependant pas sur cette liste des applis benchmark qui pourraient éventuellement mesurer l'impact du ralentissement.

Un utilisateur coréen de YouTuber a cependant rebaptisé un programme 3D Mark benchmark d'après celui du jeu bien connu Genshin Impact, afin de tester le fonctionnement du Game Optimizing Service. Il en résulte que le service ralentit fortement l'appli, comme on peut le lire sur le site technologique Android Authority, qui a révélé cette affaire.

GOS

La fonction semble être présente sur les téléphones Galaxy S jusqu'au tout nouveau Galaxy S22. Dans une première réaction à cette information, Samsung a déclaré qu'elle examinait les plaintes. Par voie de communiqué envoyé au site XDA-developers, le géant sud-coréen signale que le Game Optimization Service (GOS) est destiné à améliorer les performances des CPU et GPU et de combattre la surchauffe lors de sessions de jeu assez longues. Samsung ajoute encore préparer un mode accordant la priorité aux jeux et permettant aux utilisateurs de choisir où trouver le bon équilibre. A propos des plaintes relatives au ralentissement des applis populaires, Samsung ne pipe mot provisoirement.

Ce n'est pas la première fois que des fabricants de smartphones ont une idée différente de celle des utilisateurs sur la manière d'optimaliser au mieux leurs appareils. Précédemment déjà, Apple s'était vu infliger une amende pour avoir ralenti d'anciens iPhone, apparemment en vue d'économiser leur accu. Le producteur de smartphones OnePlus lui aussi avait l'année dernière été la cible de critiques, parce qu'il n'avait pas permis à certaines applis bien connues d'accéder aux principaux processeurs sous prétexte de prolonger la durée de vie des appareils.

Le problème semble résider dans le Game Optimizing Service. Les utilisateurs coréens ont signalé la semaine dernière que ce service limite le fonctionnement de diverses applis, apparemment en vue d'économiser la batterie. Une liste de dix mille applis populaires qui seraient limitées par le service en question, circule pour l'instant. Cette liste reprend non seulement des jeux, mais aussi des applis de Microsoft Office, Netflix, TikTok, etc. Même des applis de Samsung telles Secure Folder ou Samsung Pay seraient soi-disant 'optimalisées'. Ne figurent cependant pas sur cette liste des applis benchmark qui pourraient éventuellement mesurer l'impact du ralentissement.Un utilisateur coréen de YouTuber a cependant rebaptisé un programme 3D Mark benchmark d'après celui du jeu bien connu Genshin Impact, afin de tester le fonctionnement du Game Optimizing Service. Il en résulte que le service ralentit fortement l'appli, comme on peut le lire sur le site technologique Android Authority, qui a révélé cette affaire.La fonction semble être présente sur les téléphones Galaxy S jusqu'au tout nouveau Galaxy S22. Dans une première réaction à cette information, Samsung a déclaré qu'elle examinait les plaintes. Par voie de communiqué envoyé au site XDA-developers, le géant sud-coréen signale que le Game Optimization Service (GOS) est destiné à améliorer les performances des CPU et GPU et de combattre la surchauffe lors de sessions de jeu assez longues. Samsung ajoute encore préparer un mode accordant la priorité aux jeux et permettant aux utilisateurs de choisir où trouver le bon équilibre. A propos des plaintes relatives au ralentissement des applis populaires, Samsung ne pipe mot provisoirement.Ce n'est pas la première fois que des fabricants de smartphones ont une idée différente de celle des utilisateurs sur la manière d'optimaliser au mieux leurs appareils. Précédemment déjà, Apple s'était vu infliger une amende pour avoir ralenti d'anciens iPhone, apparemment en vue d'économiser leur accu. Le producteur de smartphones OnePlus lui aussi avait l'année dernière été la cible de critiques, parce qu'il n'avait pas permis à certaines applis bien connues d'accéder aux principaux processeurs sous prétexte de prolonger la durée de vie des appareils.