La plate-forme qui sera utilisée dans cet état du Brésil, fonctionnera, selon Nalantis, via le principe du 'natural language understanding', à savoir la compréhension et l'analyse du langage naturel. Les demandeurs d'emploi ne devront pas compléter un questionnaire avec des renseignements personnels, mais pourront simplement déposer leur CV ou même laisser un bref message écrit ou vocal. Le logiciel comprendra alors automatiquement quel est l'emploi qu'ils recherchent et à quel profil ils répondent.

La nouvelle plate-forme d'offres d'emploi qui devrait être opérationnelle au cours du mois de février, est une initiative du bourgmestre de Rio de Janeiro, Marcelo Crivella. Cet état brésilien portant le même nom que la ville de Rio de Janeiro compte quelque seize millions d'habitants.

L'entreprise anversoise Nalantis a déjà lancé plusieurs solutions intelligentes dans le domaine des ressources humaines et a collaboré à l'évolution des villes connectées ('smart cities') au moyen de chatbots et de logiciels pour les pouvoirs publics. La technologie de l'entreprise est notamment utilisée par le VDAB, Febelfin et Stad Gent.

La plate-forme qui sera utilisée dans cet état du Brésil, fonctionnera, selon Nalantis, via le principe du 'natural language understanding', à savoir la compréhension et l'analyse du langage naturel. Les demandeurs d'emploi ne devront pas compléter un questionnaire avec des renseignements personnels, mais pourront simplement déposer leur CV ou même laisser un bref message écrit ou vocal. Le logiciel comprendra alors automatiquement quel est l'emploi qu'ils recherchent et à quel profil ils répondent.La nouvelle plate-forme d'offres d'emploi qui devrait être opérationnelle au cours du mois de février, est une initiative du bourgmestre de Rio de Janeiro, Marcelo Crivella. Cet état brésilien portant le même nom que la ville de Rio de Janeiro compte quelque seize millions d'habitants.L'entreprise anversoise Nalantis a déjà lancé plusieurs solutions intelligentes dans le domaine des ressources humaines et a collaboré à l'évolution des villes connectées ('smart cities') au moyen de chatbots et de logiciels pour les pouvoirs publics. La technologie de l'entreprise est notamment utilisée par le VDAB, Febelfin et Stad Gent.