Le rapport annuel de Facebook est présenté sous la forme d'un diaporama intitulé 'Ce fut une année magnifique'. Son contenu est puisé dans la ligne du temps de l'utilisateur par un algorithme. Dans la plupart des cas, cela se passe bien, même s'il y a cette année encore un certain nombre d'erreurs embarrassantes.

Un homme voit une photo de sa fille décédée apparaître dans son rapport personnel

Le designer web Eric Meyer, qui a perdu sa fille des suites d'un cancer en 2014, a par exemple été particulièrement bouleversé de découvrir la photo de celle-ci dans son rapport personnel.

Sur son blog, Meyer réagit vivement, même s'il comprend que ces rapports sont élaborés par des codes et pas par des personnes. 'Si cela avait été le cas, cela aurait été impardonnable', écrit-il.

L'intérêt accordé au blog de Meyer est entre-temps devenu si important que les serveurs ne savent plus suivre.

Les excuses de Facebook: 'Ce cas est plus pénible que joyeux'

Facebook a présenté ses excuses face à cette situation. 'Il est clair que notre appli a causé dans ce cas plus de peine que de joie', explique au Wall Street Journal Jonathan Gheller qui, en sa qualité de product manager de Facebook, est responsable des rapports annuels.

Source: Automatiseringgids

Le rapport annuel de Facebook est présenté sous la forme d'un diaporama intitulé 'Ce fut une année magnifique'. Son contenu est puisé dans la ligne du temps de l'utilisateur par un algorithme. Dans la plupart des cas, cela se passe bien, même s'il y a cette année encore un certain nombre d'erreurs embarrassantes. Un homme voit une photo de sa fille décédée apparaître dans son rapport personnelLe designer web Eric Meyer, qui a perdu sa fille des suites d'un cancer en 2014, a par exemple été particulièrement bouleversé de découvrir la photo de celle-ci dans son rapport personnel. Sur son blog, Meyer réagit vivement, même s'il comprend que ces rapports sont élaborés par des codes et pas par des personnes. 'Si cela avait été le cas, cela aurait été impardonnable', écrit-il. L'intérêt accordé au blog de Meyer est entre-temps devenu si important que les serveurs ne savent plus suivre. Les excuses de Facebook: 'Ce cas est plus pénible que joyeux'Facebook a présenté ses excuses face à cette situation. 'Il est clair que notre appli a causé dans ce cas plus de peine que de joie', explique au Wall Street Journal Jonathan Gheller qui, en sa qualité de product manager de Facebook, est responsable des rapports annuels. Source: Automatiseringgids