La Commodity Futures Trading Commission (CFTC), qui s'occupe notamment de dérivés basés sur les crypto-monnaies, serait occupée à mener une enquête depuis deux mois déjà. BitMEX est surtout populaire en Asie et offre aux gens la possibilité d'engranger des gains importants au départ de montants relativement modestes par un effet de levier. Si l'on tient compte du volume d'affaires, il s'agit d'une des plus importantes crypto-bourses au monde, comme il ressort des données publiées par Coinmarketcap.

BitMEX, qui est formellement établie aux Seychelles, recourt déjà à un filtre automatique pour faire barrage aux Américains. Les clients des Etats-Unis pourraient cependant assez aisément le contourner en utilisant ce qu'on appelle des Virtual Private Networks. Ce type de VPN donne l'impression qu'un ordinateur se trouve dans un autre pays.

Au niveau mondial, on voit surgir de plus en plus de questions à propos de ce genre de plates-formes commerciales, alors qu'elles ne font encore l'objet que d'un minimum de réglementation. C'est ainsi que le marché des crypto-espèces, telles le bitcoin et l'ethereum, serait sensible à la manipulation de prix, et qu'on y parle régulièrement de délits d'escroquerie.