La demande date du mois d'août 2016 déjà, mais apparaît depuis peu en ligne chez le bureau américain des brevets. Apple y présente un appareil à écran flexible, dont les deux parties tournent indépendamment l'une de l'autre autour d'un axe.

Le côté le plus singulier de la demande de brevet réside dans la mention d'un mécanisme à charnière ('hinge') assurant une scission suffisante des deux moitiés de l'écran. Voilà qui tendrait à démontrer qu'Apple prépare un appareil, dont les deux parties de l'écran ne se recouvriraient pas trop, afin d'éviter tout dégât et usure.

Ce n'est pas la première fois qu'une demande de brevet liée à un téléphone pliable est introduite par Apple. En mai de l'année dernière déjà, un brevet du genre avait été attribué suite à une demande faite en janvier 2018.

Par souci de clarté, le fait qu'Apple sollicite ou obtienne un brevet, ne signifie pas pour autant qu'un appareil pliable sortira à coup sûr dans un proche avenir. Entre l'obtention d'un brevet et la sortie d'un produit commercial, il peut en effet parfois s'écouler des années. Mais il est clair que cette possibilité est explorée par la marque à la pomme.

Pour l'instant, Samsung et Huawei ont chacune lancé un smartphone pliable sur le marché. Samsung serait même sur le point de présenter un téléphone à clapet ('flip phone') pliable.

La demande date du mois d'août 2016 déjà, mais apparaît depuis peu en ligne chez le bureau américain des brevets. Apple y présente un appareil à écran flexible, dont les deux parties tournent indépendamment l'une de l'autre autour d'un axe.Le côté le plus singulier de la demande de brevet réside dans la mention d'un mécanisme à charnière ('hinge') assurant une scission suffisante des deux moitiés de l'écran. Voilà qui tendrait à démontrer qu'Apple prépare un appareil, dont les deux parties de l'écran ne se recouvriraient pas trop, afin d'éviter tout dégât et usure.Ce n'est pas la première fois qu'une demande de brevet liée à un téléphone pliable est introduite par Apple. En mai de l'année dernière déjà, un brevet du genre avait été attribué suite à une demande faite en janvier 2018.Par souci de clarté, le fait qu'Apple sollicite ou obtienne un brevet, ne signifie pas pour autant qu'un appareil pliable sortira à coup sûr dans un proche avenir. Entre l'obtention d'un brevet et la sortie d'un produit commercial, il peut en effet parfois s'écouler des années. Mais il est clair que cette possibilité est explorée par la marque à la pomme.Pour l'instant, Samsung et Huawei ont chacune lancé un smartphone pliable sur le marché. Samsung serait même sur le point de présenter un téléphone à clapet ('flip phone') pliable.