La Finlande est le pays de la firme de réseaux Nokia, concurrente des entreprises chinoises. La nouvelle loi, qui sera approuvée selon toute attente, ne cite aucun pays ou firme spécifique. Elle prévoit cependant l'exclusion d'appareils au cas où il y aurait de "forts soupçons que leur utilisation risquerait de menacer la sécurité nationale".

Nokia tirerait évidemment parti de l'exclusion des firmes chinoises pour ce qui est du déploiement de la 5G. L'entreprise estime avoir engrangé 43 pour cent de la valeur totale des contrats 5G, depuis que divers pays ont banni Huawei et ZTE. En même temps, la décision prise par le gouvernement finnois pourrait faire en sorte que l'entreprise se voie à son tour exclue du marché 5G chinois lucratif.

Le pays voisin, la Suède, où est établie l'entreprise de réseaux Ericsson, avait fin octobre déjà exclu Huawei et ZTE. En réaction, la Chine a menacé de prendre des mesures à l'encontre d'entreprises suédoises.

La Finlande est le pays de la firme de réseaux Nokia, concurrente des entreprises chinoises. La nouvelle loi, qui sera approuvée selon toute attente, ne cite aucun pays ou firme spécifique. Elle prévoit cependant l'exclusion d'appareils au cas où il y aurait de "forts soupçons que leur utilisation risquerait de menacer la sécurité nationale".Nokia tirerait évidemment parti de l'exclusion des firmes chinoises pour ce qui est du déploiement de la 5G. L'entreprise estime avoir engrangé 43 pour cent de la valeur totale des contrats 5G, depuis que divers pays ont banni Huawei et ZTE. En même temps, la décision prise par le gouvernement finnois pourrait faire en sorte que l'entreprise se voie à son tour exclue du marché 5G chinois lucratif.Le pays voisin, la Suède, où est établie l'entreprise de réseaux Ericsson, avait fin octobre déjà exclu Huawei et ZTE. En réaction, la Chine a menacé de prendre des mesures à l'encontre d'entreprises suédoises.