"Vu la nature et l'ampleur de la cyber-attaque, nous ne pouvons pas exclure qu'il s'agisse d'une action ciblée de la part d'un autre état", peut-on lire dans un communiqué du ministère autrichien.

L'attaque a débuté samedi soir et risque de se prolonger plusieurs jours. Selon le ministère, l'attaque a été rapidement détectée, et tous les efforts sont consentis pour l'enrayer. On ne sait pas de quel type de cyber-attaque il s'agit. "Malgré des mesures de sécurité intensives, on n'est jamais protégé à cent pour cent", déclare-t-on au ministère.

L'Autriche n'est pas le premier pays européen à être aux prises avec une cyber-attaque à grande échelle ciblant les autorités en place. Précédemment déjà, le Parlement allemand en avait été la victime.

"Vu la nature et l'ampleur de la cyber-attaque, nous ne pouvons pas exclure qu'il s'agisse d'une action ciblée de la part d'un autre état", peut-on lire dans un communiqué du ministère autrichien.L'attaque a débuté samedi soir et risque de se prolonger plusieurs jours. Selon le ministère, l'attaque a été rapidement détectée, et tous les efforts sont consentis pour l'enrayer. On ne sait pas de quel type de cyber-attaque il s'agit. "Malgré des mesures de sécurité intensives, on n'est jamais protégé à cent pour cent", déclare-t-on au ministère.L'Autriche n'est pas le premier pays européen à être aux prises avec une cyber-attaque à grande échelle ciblant les autorités en place. Précédemment déjà, le Parlement allemand en avait été la victime.