Le groupe, qui s'appelle les Belarusian Cyber-Partisans, signale dans un tweet avoir crypté quelques serveurs, bases de données et autres équipements qui sont utilisés pour le transport ferroviaire en Biélorussie. L'objectif est de paralyser le passage des troupes russes dans le pays, qui est en cours depuis quelques jours déjà.

Selon les chemins de fer biélorusses, quelques sources web sont inaccessibles, et il n'est pas possible d'acheter des tickets en ligne. L'organisation évoque des 'problèmes techniques'.

Loukachenko

Les 'hacktivistes' seraient des informaticiens biélorusses qui se sont organisés pour renverser l'autoritaire président Alexander Loukachenko. Vers le milieu de l'année dernière, des milliers de personnes étaient descendues dans la rue en Biélorussie pour manifester après les élections, lesquelles étaient considérées comme faussées par l'opposition.

Loukachenko est un allié important de la Russie, laquelle a ces dernières semaines déployé une grande force armée à la frontière avec l'Ukraine. Des troupes ont également été envoyées à la frontière entre l'Ukraine et la Biélorussie, soi-disant dans le but d'effectuer des manoeuvres communes. Ces mouvements sont en général considérés comme la préparation possible d'une invasion de l'Ukraine.

Le groupe, qui s'appelle les Belarusian Cyber-Partisans, signale dans un tweet avoir crypté quelques serveurs, bases de données et autres équipements qui sont utilisés pour le transport ferroviaire en Biélorussie. L'objectif est de paralyser le passage des troupes russes dans le pays, qui est en cours depuis quelques jours déjà.Selon les chemins de fer biélorusses, quelques sources web sont inaccessibles, et il n'est pas possible d'acheter des tickets en ligne. L'organisation évoque des 'problèmes techniques'.Les 'hacktivistes' seraient des informaticiens biélorusses qui se sont organisés pour renverser l'autoritaire président Alexander Loukachenko. Vers le milieu de l'année dernière, des milliers de personnes étaient descendues dans la rue en Biélorussie pour manifester après les élections, lesquelles étaient considérées comme faussées par l'opposition.Loukachenko est un allié important de la Russie, laquelle a ces dernières semaines déployé une grande force armée à la frontière avec l'Ukraine. Des troupes ont également été envoyées à la frontière entre l'Ukraine et la Biélorussie, soi-disant dans le but d'effectuer des manoeuvres communes. Ces mouvements sont en général considérés comme la préparation possible d'une invasion de l'Ukraine.