Minecraft est connu en tant que jeu en ligne extrêmement populaire, où l'on recourt à des blocs pour ériger de simples huttes jusqu'à des châteaux, ainsi pour des reconstructions complètes de plateaux Games of Thrones. Le jeu est à présent utilisé comme une porte dérobée donnant accès à des travaux censurés.

Reporters Without Borders, un groupe d'action non marchand reposant sur la liberté d'expression, a créé ce qu'il appelle l'Uncensured Library avec l'aide du studio de développement Blockworks. Parmi les articles qu'on peut y lire, on trouve notamment des textes de Jama Khashoggi, le journaliste assassiné en 2018 pour avoir critiqué le régime saoudien.

L'idée sous-jacente à la bibliothèque, c'est que Minecraft est accepté par la plupart des pare-feu nationaux, étant donné qu'il est considéré comme un jeu inoffensif, qui attire mensuellement 145 millions de joueurs. "Minecraft est disponible dans chaque pays", déclare Christian Mihr, executive director de Reporters Without Borders Allemagne, à ce propos. "Le jeu n'est pas non plus censuré comme certains autres jeux, soupçonnés d'avoir une connotation politique. Il possède de vastes communautés dans chaque état. C'est ce qui nous a du reste amenés à cette idée. Il s'agit d'une porte dérobée pour la censure."

Pour chaque pays, des auteurs sont sélectionnés pour en assurer la représentation, afin que les citoyens puissent encore lire leurs écrits. Mihr insiste aussi sur le fait qu'il demande chaque fois l'autorisation de publier ces derniers.

Minecraft est connu en tant que jeu en ligne extrêmement populaire, où l'on recourt à des blocs pour ériger de simples huttes jusqu'à des châteaux, ainsi pour des reconstructions complètes de plateaux Games of Thrones. Le jeu est à présent utilisé comme une porte dérobée donnant accès à des travaux censurés. Reporters Without Borders, un groupe d'action non marchand reposant sur la liberté d'expression, a créé ce qu'il appelle l'Uncensured Library avec l'aide du studio de développement Blockworks. Parmi les articles qu'on peut y lire, on trouve notamment des textes de Jama Khashoggi, le journaliste assassiné en 2018 pour avoir critiqué le régime saoudien. L'idée sous-jacente à la bibliothèque, c'est que Minecraft est accepté par la plupart des pare-feu nationaux, étant donné qu'il est considéré comme un jeu inoffensif, qui attire mensuellement 145 millions de joueurs. "Minecraft est disponible dans chaque pays", déclare Christian Mihr, executive director de Reporters Without Borders Allemagne, à ce propos. "Le jeu n'est pas non plus censuré comme certains autres jeux, soupçonnés d'avoir une connotation politique. Il possède de vastes communautés dans chaque état. C'est ce qui nous a du reste amenés à cette idée. Il s'agit d'une porte dérobée pour la censure."Pour chaque pays, des auteurs sont sélectionnés pour en assurer la représentation, afin que les citoyens puissent encore lire leurs écrits. Mihr insiste aussi sur le fait qu'il demande chaque fois l'autorisation de publier ces derniers.