En février dernier, des pirates avaient réussi à pénétrer dans la banque centrale du Bangladesh, où ils avaient fait main basse sur plus de 90 millions d'euros (après conversion). Une petite partie de ce montant avait pris la direction du Sri Lanka et a été entre-temps restitué. Mais la plus grande partie de l'argent dérobé avait été transférée vers la Rizal Bank et des casinos philippins. L'argent et les auteurs n'ont toujours pas été retrouvés.

Les dommages sont en fin de compte demeurés limités car les pirates avaient en fait tenté de voler quasiment un milliard de dollars, mais ce transfert avait été en grande partie contrecarré. (ANP/PVL)

En février dernier, des pirates avaient réussi à pénétrer dans la banque centrale du Bangladesh, où ils avaient fait main basse sur plus de 90 millions d'euros (après conversion). Une petite partie de ce montant avait pris la direction du Sri Lanka et a été entre-temps restitué. Mais la plus grande partie de l'argent dérobé avait été transférée vers la Rizal Bank et des casinos philippins. L'argent et les auteurs n'ont toujours pas été retrouvés.Les dommages sont en fin de compte demeurés limités car les pirates avaient en fait tenté de voler quasiment un milliard de dollars, mais ce transfert avait été en grande partie contrecarré. (ANP/PVL)