Showpad récolte cet argent auprès de ses actionnaires. Insight Venture Partners et Dawn Capital prennent en effet à leur compte la majeure partie de l'investissement. Le fonds belge Hummingbird est également de nouveau partie prenante. Ces 70 millions de dollars représentent la phase de capitalisation la plus importante à ce jour pour l'éditeur de logiciels gantois. Au fil des ans, il a déjà recueilli en tout plus de 100 millions de dollars, mais cela ne suffit pas pour répondre aux ambitions des fondateurs Pieterjan Bouten et Louis Jonckheere. "Nous croissons très fortement, mais cela coûte de l'argent", affirme Bouten. "Nous entendons renforcer notre position de numéro un dans le support des ventes. La barre est cependant mise toujours plus haut, car les entreprises en sont seulement à découvrir ce genre de logiciel. Il nous faut investir au lieu d'engranger du bénéfice. Nous disposons d'une marge brute très saine de 80 pour cent. S'il le fallait, nous serions rentables dès demain, mais ce n'est pas opportun. Aux Etats-Unis, nos ventes ont progressé de 150 pour cent en un an. En une année et demie, nous avons mis en place un nouveau siège américain comptant 150 collaborateurs à Chicago De plus et outre Gand et San Francisco, nous possédons aussi des bureaux à Londres, Munich et en Pologne. Avec ces 70 millions de dollars, nous allons pouvoir les deux prochaines années au moins nous focaliser sur notre croissance et sur l'amélioration de notre plate-forme."
...