Les clients d'edpnet connaissent actuellement des problèmes internet, surtout sur le plan de la connexion avec certains sites web. L'opérateur doit faire face depuis vendredi à des vagues d'attaques, mais l'agression d'aujourd'hui semble durer plus longtemps.

"Nous observons depuis vendredi des attaques DDoS sur quelques-uns de nos serveurs de noms de domaine. Elles démarraient et s'arrêtaient relativement vite, mais aujourd'hui, l'attaque a débuté à onze heures et demie environ et est encore et toujours en cours", déclare Joachim Slabbaert, COO d'edpnet.

Ces derniers jours, edpnet a déjà pris des mesures supplémentaires pour limiter l'impact des attaques. L'entreprise reçoit pour le moment plus de 100 Gbps de trafic en provenance de cinquante mille adresses IP.

"Nous avons fait discrètement disparaître les adresses IP de ces serveurs de noms de domaine, ce qui fait que le trafic n'a plus de destination. Mais via nos fournisseurs en amont qui nous relient au monde extérieur, du trafic nous arrive encore." Il en résulte qu'une partie du site web d'edpnet, où se trouvent des explications à propos des problèmes techniques, est inaccessible.

Les clients qui éprouvent des problèmes, peuvent dans un premier temps redémarrer leur routeur. Une autre solution est de migrer vers le DNS de Google. "Nous avons une connexion directe avec Google, qui n'est pas impactée par l'attaque. Nous prévoyons nous-mêmes aussi quelque chose de similaire, mais qui n'offre pas une solution pour tous les clients", explique Slabbaert.

Il n'y a pas de lien avec les problèmes chez Centurylink, qui touchaient les clients de Cloudflare. Mais il en existe bien un avec les attaques DDoS qui ont touché quelques fournisseurs néerlandais fin de la semaine dernière. Selon Tweakers, Online.nl, Tweak et Freedom Internet notamment ont connu des difficultés. "C'était pareil à ce que nous connaissons, mais chez eux, cela s'est arrêté au bout de quelques fois, alors que chez nous, cela se poursuit provisoirement."

Les clients d'edpnet connaissent actuellement des problèmes internet, surtout sur le plan de la connexion avec certains sites web. L'opérateur doit faire face depuis vendredi à des vagues d'attaques, mais l'agression d'aujourd'hui semble durer plus longtemps."Nous observons depuis vendredi des attaques DDoS sur quelques-uns de nos serveurs de noms de domaine. Elles démarraient et s'arrêtaient relativement vite, mais aujourd'hui, l'attaque a débuté à onze heures et demie environ et est encore et toujours en cours", déclare Joachim Slabbaert, COO d'edpnet.Ces derniers jours, edpnet a déjà pris des mesures supplémentaires pour limiter l'impact des attaques. L'entreprise reçoit pour le moment plus de 100 Gbps de trafic en provenance de cinquante mille adresses IP."Nous avons fait discrètement disparaître les adresses IP de ces serveurs de noms de domaine, ce qui fait que le trafic n'a plus de destination. Mais via nos fournisseurs en amont qui nous relient au monde extérieur, du trafic nous arrive encore." Il en résulte qu'une partie du site web d'edpnet, où se trouvent des explications à propos des problèmes techniques, est inaccessible.Les clients qui éprouvent des problèmes, peuvent dans un premier temps redémarrer leur routeur. Une autre solution est de migrer vers le DNS de Google. "Nous avons une connexion directe avec Google, qui n'est pas impactée par l'attaque. Nous prévoyons nous-mêmes aussi quelque chose de similaire, mais qui n'offre pas une solution pour tous les clients", explique Slabbaert.Il n'y a pas de lien avec les problèmes chez Centurylink, qui touchaient les clients de Cloudflare. Mais il en existe bien un avec les attaques DDoS qui ont touché quelques fournisseurs néerlandais fin de la semaine dernière. Selon Tweakers, Online.nl, Tweak et Freedom Internet notamment ont connu des difficultés. "C'était pareil à ce que nous connaissons, mais chez eux, cela s'est arrêté au bout de quelques fois, alors que chez nous, cela se poursuit provisoirement."