Il s'agit de Weather Forecast - World Weather Accurate Radar, une appli de messages météorologiques qui est préinstallée sur des téléphones d'Alcatel. La fraude résultant de cette appli a cependant été entre-temps interrompue suite à une mise à jour sortie en novembre, selon The Wall Street Journal. L'appli transférerait cependant encore et toujours des informations, telles des adresses e-mail, géographiques, ainsi que des numéros d'identification mobiles (IMEI, un code permettant d'identifier les appareils) vers un serveur situé en Chine.

L'appli est fournie d'origine avec les téléphones et peut aussi être téléchargée de l'Android Play Store, où elle a du reste déjà été rapatriée à quelque dix millions de reprises et où elle possède une note d'évaluation de 4,4 étoiles. Nombre d'activités de l'appli s'effectuaient en toile de fond, selon Upstream Systems dans un rapport. C'est ainsi que l'appli tentait d'inscrire des personnes à des services pornographiques et de réalité virtuelle payants au Brésil, en Malaisie et au Nigéria. Elle aurait également ouvert des pages publicitaires en arrière-plan, afin de se livrer à de la fraude aux clics.

Le logiciel est proposé dans le Play Store par mie-alcatel.support et serait un programme officiel de TCL. Cette entreprise chinoise possède les licences sur les téléphones d'Alcatel et de BlackBerry et développe de nouveaux modèles pour ces marques. L'appli ne se trouverait toutefois pas sur les téléphones BlackBerry, parce que ces derniers utilisent un autre système d'exploitation.