Voilà ce que vient d'annoncer le géant technologique. Il s'agit d'une fonction de confidentialité dans l'appli de Google qui existe dès à présent sur iOS, mais qui sortira aussi pour Android. Vous la trouverez dans votre profil Google (si vous êtes connecté à Google, évidemment), où d'une simple pression sur le nouveau bouton, le quart d'heure précédent de votre historique de recherche pourra être effacé.

Historique de recherche

Google stocke depuis belle lurette votre historique de recherche, mais vous permet aussi de l'effacer de temps à autre. Vous trouverez le tout sous My Activity. Sur un desktop, il est par exemple possible de paramétrer un effacement de l'historique tous les trois, dix-huit ou trente-six mois, ou de retirer manuellement des éléments de cette banque des données.

Sur le mobile, vous disposerez donc d'une option supplémentaire, quelque peu plus rapide qui nous paraît à première vue être conçue pour le moment où un(e) conjoint(e) emprunte le smartphone de l'autre 'pour y rechercher quelque chose'. Pour les gens ayant un conjoint incroyablement curieux, il existe du reste aussi l'option du cryptage de l'historique de recherche au moyen d'un mot de passe, qu'on trouve aussi sur la page Activity susmentionnée.

Voilà ce que vient d'annoncer le géant technologique. Il s'agit d'une fonction de confidentialité dans l'appli de Google qui existe dès à présent sur iOS, mais qui sortira aussi pour Android. Vous la trouverez dans votre profil Google (si vous êtes connecté à Google, évidemment), où d'une simple pression sur le nouveau bouton, le quart d'heure précédent de votre historique de recherche pourra être effacé.Google stocke depuis belle lurette votre historique de recherche, mais vous permet aussi de l'effacer de temps à autre. Vous trouverez le tout sous My Activity. Sur un desktop, il est par exemple possible de paramétrer un effacement de l'historique tous les trois, dix-huit ou trente-six mois, ou de retirer manuellement des éléments de cette banque des données.Sur le mobile, vous disposerez donc d'une option supplémentaire, quelque peu plus rapide qui nous paraît à première vue être conçue pour le moment où un(e) conjoint(e) emprunte le smartphone de l'autre 'pour y rechercher quelque chose'. Pour les gens ayant un conjoint incroyablement curieux, il existe du reste aussi l'option du cryptage de l'historique de recherche au moyen d'un mot de passe, qu'on trouve aussi sur la page Activity susmentionnée.