K-NFB Reader fonctionne comme suit: le non- ou le malvoyant prend avec l'appareil photo de son smartphone ou de sa tablette une photo d'un texte - l'appli aide alors l'utilisateur à bien positionner cette photo au moyen d'un système vibrant. L'appli distingue aussi si le texte est écrit en colonnes et peut identifier une présentation Powerpoint. Lorsque la photo est terminée, le texte est lu quelques secondes plus tard.

10 langues

Reader, pour laquelle Sensotec a collaboré avec la Kurzweil National Federation of the Blind Reader (K-NFB) américaine, en est actuellement à dix langues, dont le néerlandais, le français, l'anglais, l'allemand, le polonais, et le turc - des variantes russe et chinoise sont en préparation. L'on travaille aussi sur une reconnaissance automatique de la langue, ainsi que sur des traductions.

Public cible plus large

Sensotec espère à l'avenir élargir le public-cible pour atteindre aussi les seniors éprouvant des difficultés à lire, ainsi que les personnes dyslexiques. Une licence pour l'appli revient à 89 euros.

L'appli s'internationalise: dans quelques pays, elle occupe déjà la première place dans les listes de téléchargements. En outre, AppleVis.com, une communauté internet pour utilisateurs Apple aveugles et malvoyants, a récemment qualifié Reader 'de meilleure appli d'accessibilité pour iOS'. Provisoirement, iOS est le seul système d'exploitation à être supporté.

Sensotec, une entreprise en croissance de Flandre occidentale, occupe 36 personnes et réalise un chiffre d'affaires de cinq millions d'euros. Elle s'est aussi classée deuxième dans la catégorie 'Développeur de l'année'. (Belga/MI)

K-NFB Reader fonctionne comme suit: le non- ou le malvoyant prend avec l'appareil photo de son smartphone ou de sa tablette une photo d'un texte - l'appli aide alors l'utilisateur à bien positionner cette photo au moyen d'un système vibrant. L'appli distingue aussi si le texte est écrit en colonnes et peut identifier une présentation Powerpoint. Lorsque la photo est terminée, le texte est lu quelques secondes plus tard. 10 languesReader, pour laquelle Sensotec a collaboré avec la Kurzweil National Federation of the Blind Reader (K-NFB) américaine, en est actuellement à dix langues, dont le néerlandais, le français, l'anglais, l'allemand, le polonais, et le turc - des variantes russe et chinoise sont en préparation. L'on travaille aussi sur une reconnaissance automatique de la langue, ainsi que sur des traductions. Public cible plus largeSensotec espère à l'avenir élargir le public-cible pour atteindre aussi les seniors éprouvant des difficultés à lire, ainsi que les personnes dyslexiques. Une licence pour l'appli revient à 89 euros. L'appli s'internationalise: dans quelques pays, elle occupe déjà la première place dans les listes de téléchargements. En outre, AppleVis.com, une communauté internet pour utilisateurs Apple aveugles et malvoyants, a récemment qualifié Reader 'de meilleure appli d'accessibilité pour iOS'. Provisoirement, iOS est le seul système d'exploitation à être supporté. Sensotec, une entreprise en croissance de Flandre occidentale, occupe 36 personnes et réalise un chiffre d'affaires de cinq millions d'euros. Elle s'est aussi classée deuxième dans la catégorie 'Développeur de l'année'. (Belga/MI)