Les rumeurs évoquent aussi des sanctions qui auraient pu être prises à l'encontre du co-fondateur et directeur de Facebook, Mark Zuckerberg, jugé partiellement responsable de la situation. En fin de compte, le choix s'est porté sur une peine plus légère. L'amende de 5 milliards de dollars constitue certes la plus élevée jamais infligée par le FTC, mais les actionnaires de l'entreprise ont néanmoins réagi avec soulagement après la fuite de la nouvelle. Le cours de l'action Facebook est même reparti à la hausse.

Selon l'agence de presse Dow Jones, l'arrangement d'un montant de 5 milliards de dollars sera rendu public cette semaine encore, probablement avant la clôture de la bourse mercredi. Le FTC et Facebook n'ont pas souhaité faire de commentaires.

Cambridge Analytica

L'amende a été infligée notamment à cause de l'importante fuite de données d'utilisateurs de Facebook vers Cambridge Analytica. Plus tôt cette année, on avait appris que l'agence de campagne Cambridge Analytica avait eu un accès non autorisé aux données personnelles de millions d'utilisateurs de Facebook. Ces informations furent entre autres utilisées dans le cadre de la campagne électorale de Donald Trump en 2016.

Tous ces scandales démontrèrent que Facebook avait enfreint les règles d'un arrangement précédent conclu en 2011. Le FTC ne peut infliger des amendes qu'à des entreprises qui ont commis des erreurs à plusieurs reprises. Conformément au nouvel arrangement, Facebook devra créer une commission interne qui sera chargée de contrôler le respect de la vie privée des utilisateurs.