En lieu et place du classement officiel, Google insérait une liste élaborée selon ses propres critères. Voilà pourquoi Google s'est fait rappeler à l'ordre. Les branches irlandaise et française de Google ont accepté l'amende.

'Dommageable pour les consommateurs'

L'affaire a été découverte suite à des plaintes déposées par des hôtels. Dans le cadre de l'enquête, les évaluations sur Google de 7.500 hôtels ont été comparées au classement officiel établi par l'agence française du tourisme Atout France. Il en est apparu que Google attribuait aux hôtels une à cinq étoile(s) selon des critères propres n'ayant rien à voir avec les chiffres officiels.

Selon le contrôleur des fraudes DGCCRF, cette pratique était 'particulièrement dommageable pour les consommateurs', mais aussi pour les hôteliers qui se voyaient ainsi attribuer indûment une position inférieure dans le classement établi par Google. Depuis le mois de septembre 2019, Google utilise désormais le classement officiel d'Atout France.

En lieu et place du classement officiel, Google insérait une liste élaborée selon ses propres critères. Voilà pourquoi Google s'est fait rappeler à l'ordre. Les branches irlandaise et française de Google ont accepté l'amende.L'affaire a été découverte suite à des plaintes déposées par des hôtels. Dans le cadre de l'enquête, les évaluations sur Google de 7.500 hôtels ont été comparées au classement officiel établi par l'agence française du tourisme Atout France. Il en est apparu que Google attribuait aux hôtels une à cinq étoile(s) selon des critères propres n'ayant rien à voir avec les chiffres officiels.Selon le contrôleur des fraudes DGCCRF, cette pratique était 'particulièrement dommageable pour les consommateurs', mais aussi pour les hôteliers qui se voyaient ainsi attribuer indûment une position inférieure dans le classement établi par Google. Depuis le mois de septembre 2019, Google utilise désormais le classement officiel d'Atout France.