Le montant de l'amende est en fait d'1,9 milliard de dollars, mais Cisco devra verser en outre des arriérés de royalties à l'entreprise Centripetal Networks. Tel est le jugement rendu par un tribunal de l'état américain de Virginie. Selon le tribunal, le géant des réseaux a violé quatre brevets de "manière volontaire et flagrante", ce qui explique le montant élevé de l'amende.

De plus, Cisco devra également au cours des six prochaines années verser des royalties sur certains produits à Centripetal Networks. Les trois premières années, il s'agira de montants compris entre 168 et 300 millions de dollars, puis entre 84 et150 millions de dollars durant les trois années suivantes.

Les brevets qui ont été enfreints, sont la propriété d'une entreprise de Virginie, laquelle a conçu un système de sécurité pour réseaux, en partie financé par les pouvoirs publics américains. Centripetal Networks mit alors ce système à la disposition de Cisco, après que cette dernière ait signé un accord de discrétion, sous prétexte que le géant des réseaux voulait acheter cette technologie. Mais Cisco se contenta 'd'emprunter' la technologie, ce qui incita Centripetal Networks à lui intenter un procès.

L'amende très élevée infligée par le tribunal correspond à quelque trois mois de rentrées pour Cisco. L'entreprise a déjà indiqué qu'elle irait en appel.

Le montant de l'amende est en fait d'1,9 milliard de dollars, mais Cisco devra verser en outre des arriérés de royalties à l'entreprise Centripetal Networks. Tel est le jugement rendu par un tribunal de l'état américain de Virginie. Selon le tribunal, le géant des réseaux a violé quatre brevets de "manière volontaire et flagrante", ce qui explique le montant élevé de l'amende.De plus, Cisco devra également au cours des six prochaines années verser des royalties sur certains produits à Centripetal Networks. Les trois premières années, il s'agira de montants compris entre 168 et 300 millions de dollars, puis entre 84 et150 millions de dollars durant les trois années suivantes.Les brevets qui ont été enfreints, sont la propriété d'une entreprise de Virginie, laquelle a conçu un système de sécurité pour réseaux, en partie financé par les pouvoirs publics américains. Centripetal Networks mit alors ce système à la disposition de Cisco, après que cette dernière ait signé un accord de discrétion, sous prétexte que le géant des réseaux voulait acheter cette technologie. Mais Cisco se contenta 'd'emprunter' la technologie, ce qui incita Centripetal Networks à lui intenter un procès.L'amende très élevée infligée par le tribunal correspond à quelque trois mois de rentrées pour Cisco. L'entreprise a déjà indiqué qu'elle irait en appel.