D'une enquête réalisée par AVG en collaboration avec l'entreprise de recherche Qualtrics, il apparaît que les utilisateurs de smartphones et de tablettes font preuve de prudence dans leurs achats et transactions bancaires mobiles: seuls 35 pour cent d'entre eux utilisent leur appareil mobile pour faire des emplettes online et 38 pour cent pour effectuer des transactions bancaires. Ils citent comme raison le manque de sécurité. Par contre, ils considèrent moins dangereux le fait de conserver des photos ou des films 'intimes' sur leur appareil, puisqu'une personne sur quatre le fait. Vous avez dit ironie?

'L'enquête démontre clairement qu'il règne une certaine confusion chez les consommateurs à propos de ce qui est sûr ou pas', conclut J.R. Smith, CEO d'AVG. 'Des millions de personnes risquent la honte personnelle ou professionnelle, alors qu'elles freinent des innovations comme le shopping mobile et le télébanking. Il est temps que l'industrie fasse la clarté sur le respect de la vie privée et sur la sécurité.'

L'enquête a été réalisée en janvier. Plus de 5.000 propriétaires d'un smartphone ou d'une tablette dans cinq pays différents (Etats-Unis, France, Allemagne, Brésil et Grande-Bretagne) ont été interrogés.

D'une enquête réalisée par AVG en collaboration avec l'entreprise de recherche Qualtrics, il apparaît que les utilisateurs de smartphones et de tablettes font preuve de prudence dans leurs achats et transactions bancaires mobiles: seuls 35 pour cent d'entre eux utilisent leur appareil mobile pour faire des emplettes online et 38 pour cent pour effectuer des transactions bancaires. Ils citent comme raison le manque de sécurité. Par contre, ils considèrent moins dangereux le fait de conserver des photos ou des films 'intimes' sur leur appareil, puisqu'une personne sur quatre le fait. Vous avez dit ironie? 'L'enquête démontre clairement qu'il règne une certaine confusion chez les consommateurs à propos de ce qui est sûr ou pas', conclut J.R. Smith, CEO d'AVG. 'Des millions de personnes risquent la honte personnelle ou professionnelle, alors qu'elles freinent des innovations comme le shopping mobile et le télébanking. Il est temps que l'industrie fasse la clarté sur le respect de la vie privée et sur la sécurité.' L'enquête a été réalisée en janvier. Plus de 5.000 propriétaires d'un smartphone ou d'une tablette dans cinq pays différents (Etats-Unis, France, Allemagne, Brésil et Grande-Bretagne) ont été interrogés.