L'Américain Joseph Tartaro avait décidé d'acquérir contre paiement un numéro de plaque personnalisé portant les lettres 'NULL'. En agissant ainsi, il faisait non seulement preuve d'humour, mais il espérait aussi peut-être éviter les amendes routières.

Or beaucoup de langages de programmation et de bases de données utilisent le terme 'null' pour une case vide ou une valeur indéfinie dans la mémoire de l'ordinateur. L'idée sous-jacente de Tartaro était de pouvoir tromper le système IT des amendes routières et ainsi échapper à leur paiement.

Son projet ne s'est cependant pas déroulé comme il l'avait espéré. Il se vit en effet soudainement infliger toutes sortes de contraventions et ce dans tout le pays. En fait, la situation dérapa, lorsque Tartaro s'acquitta de sa première amende. Le système établit alors le lien entre les données personnelles de l'Américain et la valeur 'null' (case vierge). Toutes les amendes à propos desquelles un agent ne pouvait retrouver le numéro de plaque et dont la case 'plaque minéralogique' restait donc vierge, aboutirent ensuite chez l'infortuné informaticien.

Il dut alors combattre officiellement chaque amende séparément, mais il prit aussi contact avec le gestionnaire du système d'amendes routières. Il en résulta que le montant total de plus de 12.000 dollars fut finalement ramené à 140 dollars.