Ces deux fabricants en vue demeurent certes les plus présents sur le marché des smartphones en y écoulant plus de 41 pour cent des appareils vendus. Leur bénéfice est également en hausse - les iPhone représentent même 91 pour cent des rentrées.

Voilà pourquoi les autres fabricants de smartphones doivent faire preuve d'imagination pour que la porte leur reste entrouverte et qu'ils puissent aussi croître. Lors du MWC de Barcelone, il est apparu que leur botte secrète, ce sont de meilleures spécifications.

Xiaomi y a par exemple lancé le Mi 5, un top-appareil qui coûtera 370 euros, la moitié de ce qu'il faut débourser pour acquérir les produits-phares d'Apple et de Samsung. Pour ce prix, vous disposerez notamment d'un processeur Qualcomm Snapdragon 820, de 4 Go de RAM, d'un appareil photo sophistiqué de 16 MP de Sony et d'une batterie de 3.000mAh supportant Quick Charge 3.0.

Acer, un fabricant dont on n'attend pas directement monts et merveilles, a également débarqué au MWC avec un appareil aux excellentes spécifications pour un prix encore plus serré. Le Liquid Jade 2 possède un écran Amoled de 5,5 pouces à résolution Full HD, un processeur Snapdragon 808 et une mémoire de travail de 3 Go. Sa mémoire standard est de 32 Go et peut encore être fortement étendue.

A côté de ces appareils, LG a présenté une série X de smartphones financièrement abordables intégrant quelques fonctions high-tech. En outre, Sony a annoncé une série X comparable. Alors que les nouvelles technologies ou les nouveaux gadgets étaient jusqu'il y a peu l'apanage de top-modèles absolus - ce qu'on appelle en anglais les 'flagships' (navires amiraux) -, voici que les appareils considérés comme faisant partie de la gamme intermédiaire les incorporent également. C'est ainsi que dans la série Xperia X de Sony, l'on trouve par exemple le 'predictive hybrid autofocus': l'appareil photo détecte les objets mobiles et indique sur quelle partie de ceux-ci il faut se concentrer de préférence.

Il convient d'ajouter que l'entreprise chinoise Oneplus avait l'année dernière avec ses smartphones Oneplus 2 (400 euros) et Oneplus X (250 euros) engagé le combat contre les appareils haut de gamme existants sur le marché. Ces deux smartphones semblèrent éprouver des difficultés à certains égards, mais ils ont quand même fini par tirer leur épingle du jeu. Tel sera probablement aussi le cas des nouveaux téléphones d'Acer et de Xiaomi, des appareils qui se mesureront aux valeurs confirmées, mais à un prix de moitié moindre.