La tentative de faire entrer de nouveau Dell à la bourse est toujours d'actualité, mais non sans mal. Il y a quelques années, Dell Technologies s'était retirée de la bourse, pour ensuite racheter EMC (qui possède une participation majoritaire dans l'entreprise à succès VMware). Mais depuis cet été, on déclare chez Dell envisager un retour à la bourse.

L'entreprise veut y arriver en utilisant un chemin de traverse: au lieu de suivre le processus de longue haleine de l'IPO (Initial Public Offering), DVMT.n, comme elle s'appelle, entend racheter des actions, plus précisément des actions de traçage ('tracking') de VMware résultant du rachat par EMC. Si Dell y parvient, elle pourra entrer de nouveau à la bourse via VMware.

Mais ce plan ne plaît pas du tout à l'investisseur activiste Carl Icahn. Précédemment déjà, ce dernier s'était opposé à ce type d'accord. Il tente à présent d'ameuter d'autres actionnaires pour mener la fronde. Dell propose 109 dollars ou 1,365 action de la nouvelle Dell pour une action de DVMT.n. Selon Icahn, c'est nettement trop peu, et de qualifier la pratique 'de pire gouvernance possible d'une grande entreprise aux Etats-Unis', révèle Business Insider.

Il y a quelques semaines, une rumeur signalait que Dell examinait aussi la possibilité d'entrer par elle-même à la bourse. Mais il ne s'agit pas là d'un plan à mettre publiquement en oeuvre. Malgré les déclarations d'Icahn, l'entreprise affirme, selon l'agence Reuters, vouloir aller de l'avant avec son projet et de racheter les actions de traçage. Le site The Register fait cependant observer que Dell envisage de faire voter ses actionnaires sur la transaction dans les semaines à venir.