L'algorithme a été baptisé 'Brotli' et avait été annoncé en septembre dernier déjà par le géant des recherches. L'influence du nouvel algorithme sera à coup sûr importante dans la mesure où les pages seront compressées de 26 pour cent en comparaison avec ce que permet l'algorithme actuel Zopfli. Google a indiqué que Brotli pourrait devenir une nouvelle norme, si davantage de producteurs de navigateurs utilisent l'algorithme. Selon The Verge, Mozilla aurait déjà indiqué vouloir intégrer Brotli dans les prochaines versions de Firefox.

Comme moins de données seront utilisées, la nouvelle version de Chrome sollicitera moins la batterie. Précédemment, Chrome passait pour être un 'tueur d'accus'. L'on ne sait pas encore clairement de combien l'accu sera sollicité en moins par la mise à jour.

Selon Tweakers, il convient toutefois d'introduire une objection à cette accélération possible. Il y a en effet deux exigences qui doivent être satisfaites pour accroître la vitesse: le site web doit lui-même être compressé selon l'algorithme, et il n'est question ici que de sites https.

Comme l'introduction vient quasiment de débuter, quasiment aucun site web ne tourne encore sur le nouvel algorithme. Reste donc à attendre les résultats.

L'algorithme a été baptisé 'Brotli' et avait été annoncé en septembre dernier déjà par le géant des recherches. L'influence du nouvel algorithme sera à coup sûr importante dans la mesure où les pages seront compressées de 26 pour cent en comparaison avec ce que permet l'algorithme actuel Zopfli. Google a indiqué que Brotli pourrait devenir une nouvelle norme, si davantage de producteurs de navigateurs utilisent l'algorithme. Selon The Verge, Mozilla aurait déjà indiqué vouloir intégrer Brotli dans les prochaines versions de Firefox.Comme moins de données seront utilisées, la nouvelle version de Chrome sollicitera moins la batterie. Précédemment, Chrome passait pour être un 'tueur d'accus'. L'on ne sait pas encore clairement de combien l'accu sera sollicité en moins par la mise à jour.Selon Tweakers, il convient toutefois d'introduire une objection à cette accélération possible. Il y a en effet deux exigences qui doivent être satisfaites pour accroître la vitesse: le site web doit lui-même être compressé selon l'algorithme, et il n'est question ici que de sites https.Comme l'introduction vient quasiment de débuter, quasiment aucun site web ne tourne encore sur le nouvel algorithme. Reste donc à attendre les résultats.