En façade, le YotaPhone russe se présente comme un smartphone Android traditionnel avec un écran LCD de 4,3 pouces. Mais à l'arrière, l'on trouve aussi un écran eInk, le type d'affichage incorporé à de nombreuses e-liseuses notamment.

Ce genre d'écran - qui utilise ce qu'on appelle l'encre électronique - ne nécessite pas de rétro-éclairage et ne consomme de l'énergie que lors du chargement d'une nouvelle image. Le YotaPhone permet donc de visionner photos et vidéos sur l'écran LCD, mais aussi de lire courriels et e-livres sur l'écran eInk.

Le smartphone offre des spécifications assez intéressantes: Android 4.2 Jelly Bean, un processeur bi-coeur cadencé à 1,7 GHz de Qualcomm, une batterie de 1.800 mAh, 32 Go de mémoire de stockage et 2 Go de mémoire de travail, ainsi qu'un appareil photo de 13 méga-pixels.

Le YotaPhone sera mis sur le marché ce mois-ci encore en Russie et dans quelques pays européens, dont l'Allemagne, l'Autriche, la France et l'Espagne au prix de 499 euros. Davantage de pays européens suivront début 2014.

En façade, le YotaPhone russe se présente comme un smartphone Android traditionnel avec un écran LCD de 4,3 pouces. Mais à l'arrière, l'on trouve aussi un écran eInk, le type d'affichage incorporé à de nombreuses e-liseuses notamment. Ce genre d'écran - qui utilise ce qu'on appelle l'encre électronique - ne nécessite pas de rétro-éclairage et ne consomme de l'énergie que lors du chargement d'une nouvelle image. Le YotaPhone permet donc de visionner photos et vidéos sur l'écran LCD, mais aussi de lire courriels et e-livres sur l'écran eInk. Le smartphone offre des spécifications assez intéressantes: Android 4.2 Jelly Bean, un processeur bi-coeur cadencé à 1,7 GHz de Qualcomm, une batterie de 1.800 mAh, 32 Go de mémoire de stockage et 2 Go de mémoire de travail, ainsi qu'un appareil photo de 13 méga-pixels. Le YotaPhone sera mis sur le marché ce mois-ci encore en Russie et dans quelques pays européens, dont l'Allemagne, l'Autriche, la France et l'Espagne au prix de 499 euros. Davantage de pays européens suivront début 2014.