Il en va comme pour tous les autres opérateurs mobiles chez Base, la filiale de KPN: les résultats en prennent un coup suite à l'introduction forcée des tarifs de terminaison et d'itinérance réduits. Les rentrées par utilisateur régressent ainsi nettement.

Au cours du troisième trimestre de 2007, Base a vu son chiffre d'affaires reculer à 151 millions d'euros, en baisse de 7 pour cent par rapport à l'an dernier. Le résultat EBITDA a, lui, régressé de 23 pour cent à 55 millions d'euros. Outre les tarifs de terminaison réduits - Base est encore et toujours fâchée sur l'IBIPT pour avoir dû appliquer une diminution (relativement) plus importante que les autres opérateurs -, l'entreprise attribue ce recul aussi aux coûts de marketing plus élevés (suite au lancement de 2 nouvelles formules 'postpaid') et aux investissements dans son réseau.

Les tarifs de terminaison réduits grèvent lourdement les rentrées moyennes par utilisateur ('ARPU'). En comparaison avec l'an dernier, celles-ci diminuent de 28 pour cent à 18 euros. Base enregistre par contre une hausse nette du nombre de ses clients (plus 141.000) pour passer à 2,72 millions. Selon des estimations propres, l'entreprise possède chez nous une part de marché de 23 pour cent. En étendant son réseau de distribution - comprenez en accueillant encore plus de clients -, l'entreprise espère compenser le recul des rentrées par utilisateur. La reprise d'Allo Telecom devrait y aider. Base porte ainsi le nombre de ses magasins en Belgique à 100.

Il en va comme pour tous les autres opérateurs mobiles chez Base, la filiale de KPN: les résultats en prennent un coup suite à l'introduction forcée des tarifs de terminaison et d'itinérance réduits. Les rentrées par utilisateur régressent ainsi nettement. Au cours du troisième trimestre de 2007, Base a vu son chiffre d'affaires reculer à 151 millions d'euros, en baisse de 7 pour cent par rapport à l'an dernier. Le résultat EBITDA a, lui, régressé de 23 pour cent à 55 millions d'euros. Outre les tarifs de terminaison réduits - Base est encore et toujours fâchée sur l'IBIPT pour avoir dû appliquer une diminution (relativement) plus importante que les autres opérateurs -, l'entreprise attribue ce recul aussi aux coûts de marketing plus élevés (suite au lancement de 2 nouvelles formules 'postpaid') et aux investissements dans son réseau. Les tarifs de terminaison réduits grèvent lourdement les rentrées moyennes par utilisateur ('ARPU'). En comparaison avec l'an dernier, celles-ci diminuent de 28 pour cent à 18 euros. Base enregistre par contre une hausse nette du nombre de ses clients (plus 141.000) pour passer à 2,72 millions. Selon des estimations propres, l'entreprise possède chez nous une part de marché de 23 pour cent. En étendant son réseau de distribution - comprenez en accueillant encore plus de clients -, l'entreprise espère compenser le recul des rentrées par utilisateur. La reprise d'Allo Telecom devrait y aider. Base porte ainsi le nombre de ses magasins en Belgique à 100.