Aujourd'hui, Engie, Proximus et, bientôt, Orange (Mobistar) préparent un réseau pour l'Internet of Things (IoT). Voici donc que vient s'ajouter à présent un quatrième acteur: The Things Network. Il ne s'agit pas là d'un grand opérateur télécom, mais un projet communautaire issu des Pays-Bas, pays dans lequel Amsterdam a été équipé en six semaines seulement de pylônes d'antennes. Entre-temps, d'autres villes dans le monde s'y sont lancées aussi.

En Belgique, c'est l'anversoise Intellinet qui a pris les devants. Rahul Malik, business developer au sein de l'entreprise, entend déployer avec ses partenaires le réseau en Flandre. "Il s'agit d'un projet open source. Tant les particuliers que les entreprises peuvent y adhérer en vue de créer un vaste réseau ouvert", déclare Malik à notre rédaction. "L'antenne coûte aujourd'hui quelque 1.200 euros et avec quelques antennes, il est possible de couvrir une ville. Le réseau appartient ainsi aux entreprises et aux particuliers qui y collaborent."

Une autre raison pour laquelle le déploiement s'avère relativement bon marché, c'est que les antennes IoT utilisent un spectre non régulé, ce qui fait qu'une licence coûteuse n'est pas nécessaire. The Things Network exploite pour son réseau la norme LoRa, tout comme Proximus. Engie opte pour sa part pour la technologie de Sigfox.

Avec le projet de The Things Network, Intellinet s'assure que les réseaux IoT ne tombent pas uniquement entre les mains d'acteurs en vue tels Engie ou Proximus. Intellinet ne sera donc pas propriétaire du réseau en question, mais sera l'interlocuteur belge pour qui souhaite investir dans une antenne et faire partie du réseau. Malik considère l'initiative comme une belle opportunité pour faire de nouveau quelque chose en faveur de la société.

C'est donc là le business case pour les entreprises qui collaborent. "Les entreprises et starters ciblant l'internet des choses, ou les utilisateurs finaux qui aiment ce domaine, pourront utiliser gratuitement le réseau." La vitesse de déploiement dépendra du nombre de clients et de partenaires souhaitant investir dans un pylône d'antennes. "Cela peut aller très vite. Les antennes offrent une énorme portée, ce qui fait qu'Amsterdam a été très vite entièrement couverte."