Le logiciel réduirait le filtrage des gaz d'émission, lorsqu'une certaine quantité de carburant est consommée.

Des experts du contrôleur KBA soupçonnent qu'il s'agit ici d'une nouvelle forme de logiciel de bidouillage, selon le journal. La mise à jour logicielle dont il est question, n'est momentanément plus effectuée, mais il est probable qu'elle a déjà été installée sur quelques centaines de milliers de voitures.

Une porte-parole de Volkswagen a confirmé l'existence d'un logiciel inhabituel. L'affaire est encore à l'examen en interne, et les résultats de l'enquête seront transmis au contrôleur. Une concertation à ce propos est prévue début janvier entre Volkswagen et les autorités.

En septembre 2015, Volkswagen avait été forcée de reconnaître avoir triché lors de tests d'émission au moyen d'un logiciel illégal. Il en résultait que des millions de voitures diesel paraissaient plus propres qu'elles n'étaient en réalité. Ce scandale a valu au groupe automobile des milliards d'euros en amendes et en indemnisations.