Chris Roberts, qui a commis cet acte de piratage, a été attendu le 15 avril dernier par le service de sécurité américain à la sortie de l'avion en question, après qu'il ait posté sur Twitter une plaisanterie à propos de ce qu'il venait de faire.