L'on savait déjà que de 'pseudo' pirates russes s'étaient infiltrés dans des ordinateurs du Parti Démocrate, notamment pour y trouver des informations sur le candidat républicain Donald Trump. Mais entre octobre et mai, ils se sont attaqués à quelque 4.000 comptes Google en tout, à en croire une source proche de l'enquête, qui s'est confiée à l'agence de presse Bloomberg.

Les pirates visaient notamment des bureaux d'avocats, lobbyistes, fondations et cellules de réflexion. Il est probable que la Russie voulait en savoir le plus possible sur l'éventuel futur président des Etats-Unis, afin d'être en position de force lors de futures négociations. # [ANP]

L'on savait déjà que de 'pseudo' pirates russes s'étaient infiltrés dans des ordinateurs du Parti Démocrate, notamment pour y trouver des informations sur le candidat républicain Donald Trump. Mais entre octobre et mai, ils se sont attaqués à quelque 4.000 comptes Google en tout, à en croire une source proche de l'enquête, qui s'est confiée à l'agence de presse Bloomberg.Les pirates visaient notamment des bureaux d'avocats, lobbyistes, fondations et cellules de réflexion. Il est probable que la Russie voulait en savoir le plus possible sur l'éventuel futur président des Etats-Unis, afin d'être en position de force lors de futures négociations. # [ANP]