" Je ne vais pas tourner autour du pot : si je regarde la manière dont nous avons entamé le projet voici 5 ans, nous avons fait preuve de naïveté dans la façon d'aborder la commercialisation ", admet Dirk Indigne, CEO et fondateur d'Engie M2M.
...

" Je ne vais pas tourner autour du pot : si je regarde la manière dont nous avons entamé le projet voici 5 ans, nous avons fait preuve de naïveté dans la façon d'aborder la commercialisation ", admet Dirk Indigne, CEO et fondateur d'Engie M2M. C'est en juin 2015 qu'Engie dévoile son projet de réseau bon marché et étendu d'interconnexion de capteurs. " A l'époque, l'IoT était considéré comme le nouvelle grande révolution et nous continuons à y croire. Mais nous avons sous-estimé la nécessité d'un écosystème, analyse Indigne. Le réseau s'est mis en place assez rapidement, mais les capteurs et le logiciel destinés à visualiser et à gérer les données étaient soit trop coûteux, soit pas prêts. Il n'y avait pas grand-chose de disponible au niveau industriel. " Entre-temps cependant, la connexion de compteurs d'eau s'est révélée être un succès. Désormais, la Belgique compte 40.000 compteurs connectés, dont la moitié à Anvers et dans différentes communes côtières. " La batterie du capteur du compteur a une durée de vie de 16 ans. Il s'agit là d'une première. " Mais la concurrence n'est pas restée inactive. Ainsi, Proximus a suivi la même année avec son réseau LoRa, puis Orange quelques années plus tard avec NB-IoT. Avec de légères différences, mais tous deux basées sur des communications de données limitées. Cette stratégie a obligé Engie M2M à revoir fondamentalement son positionnement. " Pour se différencier des autres réseaux, nous avons élargi notre offre : nous développons désormais des solutions avec le client, nous-mêmes ou avec des partenaires, au lieu d'offrir uniquement un réseau. " Entre-temps, l'entreprise a trouvé sa niche : le suivi et le traçage industriel. Spécifiquement axé sur les grandes entreprises qui disposent de matériel roulant nombreux et récurrent, souvent dans plusieurs pays. Il s'agit en l'occurrence de palettes, conteneurs roulants, conteneurs à déchets ou bulles à verre qui se comptent par milliers dans une entreprise et se déplacent souvent entre plusieurs sites ou clients. " Le suivi et le comptage est problématique pour de nombreuses entreprises. Pour un service de courrier, il est important de savoir de combien de conteneurs roulants vides il dispose et leur emplacement. " En pratique, le capteur est connecté à un positionnement 'indoor' à l'aide du wi-fi. Aujourd'hui, cette technologie est utilisée notamment par Airbus, le fabricant de verre AGC, Suez, PSA, Total ou encore Michelin et DHL. La commercialisation du réseau Sigfox d'Engie a connu des temps difficiles, mais Indigne affirme que les choses évoluent désormais favorablement. " Depuis janvier 2019, nous enregistrons quelque 10.000 nouvelles connexions actives par mois et nous avons presque atteint la barre des 200.000 connexions actives. En outre, il s'agit dans la plupart des cas de capteurs sous contrat pour 5 à 10 ans, donc véritablement du long terme. "