Le problème est connu depuis assez longtemps déjà. Chaque gène possède un nom et un code numérique. Mais parfois, ceux-ci ressemblent très fort à une date, ce qui fait qu'ils sont interprétés en tant que telle dans Excel. Résultat: des erreurs peuvent se manifester sur le plan de la recherche scientifique.

Un exemple: le gène 'Membrane Associated Ring-CH Finger 1' abrégé en MARCH1 qu'Excel convertit par défaut en '1er mars'. Ce formatage s'effectue automatiquement. Il est certes possible d'adapter des colonnes individuelles, mais cela peut être annulé, lorsque quelqu'un ouvre le tableau différemment.

Selon The Verge, la renomination est en cours depuis un an déjà. Actuellement, 27 gènes humais ont été renommés, même si cela n'a été formellement annoncé que maintenant par HGNC, l'organisation en charge de la nomenclature des gènes. C'est ainsi que MARCH1 devient désormais MARCHF1, que SEPT1 devient SEPTIN1, etc.

The Verge a aussi pris contact avec Microsoft, mais l'entreprise s'abstient de tout commentaire. Il ne s'agirait du reste pas tellement d'un litige opposant Microsoft et la science. C'est ainsi qu'un chercheur apporte à The Verge la nuance, selon laquelle l'interprétation fautive d'Excel ne concerne qu'un groupe limité de personnes, alors qu'une grande partie des utilisateurs tire à présent parti d'un formatage automatique des dates.

C'est ainsi que dans le passé, les gènes ont déjà été soumis à de nouvelles règles, ce qui fait que leur abréviation ne pouvait plus ressembler à des noms ou à des mots. Seuls des lettres latines et des chiffres arabes pouvaient être utilisés.

Le problème est connu depuis assez longtemps déjà. Chaque gène possède un nom et un code numérique. Mais parfois, ceux-ci ressemblent très fort à une date, ce qui fait qu'ils sont interprétés en tant que telle dans Excel. Résultat: des erreurs peuvent se manifester sur le plan de la recherche scientifique.Un exemple: le gène 'Membrane Associated Ring-CH Finger 1' abrégé en MARCH1 qu'Excel convertit par défaut en '1er mars'. Ce formatage s'effectue automatiquement. Il est certes possible d'adapter des colonnes individuelles, mais cela peut être annulé, lorsque quelqu'un ouvre le tableau différemment.Selon The Verge, la renomination est en cours depuis un an déjà. Actuellement, 27 gènes humais ont été renommés, même si cela n'a été formellement annoncé que maintenant par HGNC, l'organisation en charge de la nomenclature des gènes. C'est ainsi que MARCH1 devient désormais MARCHF1, que SEPT1 devient SEPTIN1, etc.The Verge a aussi pris contact avec Microsoft, mais l'entreprise s'abstient de tout commentaire. Il ne s'agirait du reste pas tellement d'un litige opposant Microsoft et la science. C'est ainsi qu'un chercheur apporte à The Verge la nuance, selon laquelle l'interprétation fautive d'Excel ne concerne qu'un groupe limité de personnes, alors qu'une grande partie des utilisateurs tire à présent parti d'un formatage automatique des dates.C'est ainsi que dans le passé, les gènes ont déjà été soumis à de nouvelles règles, ce qui fait que leur abréviation ne pouvait plus ressembler à des noms ou à des mots. Seuls des lettres latines et des chiffres arabes pouvaient être utilisés.