En tout, BNIX a traité l'année dernière 451 péta-octets de données, en hausse de quatorze pour cent par rapport à 2017. En moyenne, il est question d'un flux de données de 120 Gbit/seconde, avec des pics jusqu'à 220 Gbit/seconde.

Selon Belnet, cette croissance en volume est due aux fournisseurs internet (Proximus, Voo, Belnet même,...) et aux fournisseurs d'hébergement (OVH, Facebook,...) qui ont eux-mêmes effectué des mises à niveau. "La demande de vitesses de connexion supérieures augmente fortement. Voilà pourquoi nous avons en 2017 commencé à proposer des ports de 100G sur la plate-forme BNIX", explique Jan Torreele, directeur de Belnet, dans un communiqué.

En tout, BNIX compte actuellement neuf connexions de 100G actives, en plus de 48 connexions de 10 Gbit/seconde, 27 connexions d'1 Gbit/seconde et 11 connexions de 100 Mbit/seconde.

"Ces cinq dernières années, nous avons observé un doublement du trafic moyen qui est passé de 55 Gbit/s à 120 Gbit/s. Grâce aux évolutions technologiques et à la forte percée de l'internet mobile, de l'e-commerce, des services dans le nuage et de l'internet des objets, l'utilisation du net en Belgique ne fera que progresser dans les années à venir", affirme Torreele.

Par souci de transparence, le trafic via BNIX ne représente pas le trafic internet belge total. Il est question ici du trafic envoyé par les membres de BNIX via le noeud. Telenet, Proximus, Orange, Voo, EDPnet et Dommel notamment sont clients, mais des acteurs dans le domaine du contenu, tels Facebook, Microsoft, OVH et la VRT, travaillent eux aussi avec BNIX.

De ces chiffres, il est malaisé de déduire précisément la consommation internet totale dans notre pays. Mais Belnet indique qu'au niveau de son propre trafic, 30-35 pour cent transite par BNIX et que c'est plus ou moins pareil pour les autres fournisseurs.

Mardi soir, soirée internet

Les chiffres relatifs à BNIX donnent cependant une bonne indication des moments les plus intenses sur le net belge. C'est ainsi que les mois de janvier et de novembre ont enregistré des pics, alors que le mois de juillet a été le plus calme. Durant la semaine, un pic est généralement observé le mardi soir entre 20 et 22 heures. Le samedi et le dimanche sont les jours les moins denses sur le plan d'internet.