Selon Gevers, Trump utilise le mot de passe 'maga2020!', l'abréviation du slogan Make America great again souvent martelé par le président. Le compte ne faisait pas l'objet d'une sécurité supplémentaire, comme un contrôle à deux facteurs. Gevers a déjà rapporté des milliers de fuites de données et d'autres points faibles sur internet. Il lui a fallu sept tentatives pour deviner le mot de passe du président américain, a-t-il expliqué à Vrij Nederland.

Oh mon Dieu...

Twitter doute que Gevers ait réussi à pirater le compte de Trump. 'Nous avons mis en oeuvre pro-activement des mesures de protection pour un groupe spécifique de comptes liés aux élections présidentielles aux Etats-Unis, en ce compris des branches fédérales du gouvernement', a réagi le service de messagerie.

Le média néerlandais RTL Nieuws et Vrij Nederland ont, à les entendre, pu voir la preuve que Gevers avait réellement eu accès au compte Twitter de Trump. 'J'ai pensé: 'Oh mon Dieu', lorsque j'y étais connecté', explique Gevers à RTL Nieuws. 'Je voulais simplement savoir si je parviendrais à aboutir une fois encore sur un compte d'une telle importance.'

Ce n'est en effet pas la première fois que Gevers a accès au compte Twitter de Trump. En 2016 déjà, il y était arrivé conjointement avec deux amis. A l'époque, c'est le mot de passe 'yourefired' que Gevers & co parvinrent à subtiliser parmi les mots de passe révélés par LinkedIn.

En sa qualité de hacker éthique, Victor Gevers avertit des personnes ou des organisations à propos de points faibles découverts, dans l'espoir qu'elles les corrigent. Via via, Gevers a pris contact avec le service secret américain pour l'informer de son récent piratage du compte Twitter de Trump.

Selon Gevers, Trump utilise le mot de passe 'maga2020!', l'abréviation du slogan Make America great again souvent martelé par le président. Le compte ne faisait pas l'objet d'une sécurité supplémentaire, comme un contrôle à deux facteurs. Gevers a déjà rapporté des milliers de fuites de données et d'autres points faibles sur internet. Il lui a fallu sept tentatives pour deviner le mot de passe du président américain, a-t-il expliqué à Vrij Nederland.Twitter doute que Gevers ait réussi à pirater le compte de Trump. 'Nous avons mis en oeuvre pro-activement des mesures de protection pour un groupe spécifique de comptes liés aux élections présidentielles aux Etats-Unis, en ce compris des branches fédérales du gouvernement', a réagi le service de messagerie.Le média néerlandais RTL Nieuws et Vrij Nederland ont, à les entendre, pu voir la preuve que Gevers avait réellement eu accès au compte Twitter de Trump. 'J'ai pensé: 'Oh mon Dieu', lorsque j'y étais connecté', explique Gevers à RTL Nieuws. 'Je voulais simplement savoir si je parviendrais à aboutir une fois encore sur un compte d'une telle importance.'Ce n'est en effet pas la première fois que Gevers a accès au compte Twitter de Trump. En 2016 déjà, il y était arrivé conjointement avec deux amis. A l'époque, c'est le mot de passe 'yourefired' que Gevers & co parvinrent à subtiliser parmi les mots de passe révélés par LinkedIn.En sa qualité de hacker éthique, Victor Gevers avertit des personnes ou des organisations à propos de points faibles découverts, dans l'espoir qu'elles les corrigent. Via via, Gevers a pris contact avec le service secret américain pour l'informer de son récent piratage du compte Twitter de Trump.