En mars de cette année, le Google Play Store comptait 2.591.578 applications, en recul de 28 pour cent par rapport aux 3,6 millions d'applis proposées par le magasin en mars 2018. Cette diminution est principalement due aux nettoyages réguliers effectués par Google parmi les applications qui enfreignent les règles appliquées dans le Play Store.

Une approche en deux phases

'C'est le devoir de Google de protéger ses utilisateurs contre des applis mal intentionnées', déclare Edith Reads de TradingPlatforms.com. 'Le Play Store fourmille d'applis capables de perturber le bon fonctionnement des smartphones et des tablettes. Certaines d'entre elles peuvent même menacer la sécurité des utilisateurs qui les téléchargent. Cette réalité rend indispensables ces nettoyages réguliers.'

Google applique une approche en deux phases pour contrôler le respect des conditions de son magasin de téléchargements. Depuis 2015, l'entreprise recourt à une combinaison d'appréciateurs humains et d'outils AI en vue de détecter les applis mal intentionnées ou non conformes. Les applications qui enfreignent gravement les conditions, sont ensuite bannies du Play Store.

Apple en numéro deux

Même si en l'espace de quatre ans, un million d'applis en ont donc été supprimées, le Google Play Store n'en reste pas moins encore et toujours le plus important magasin de téléchargements au monde avec 2,6 millions d'applications. La deuxième place est occupée par l'Apple App Store proposant plus de 2,3 millions d'applications.

D'autres boutiques luttent aussi pour acquérir des parts de marché. C'est ainsi que l'Amazon App Store propose aujourd'hui quelque 500.000 applications, et que le magasin de téléchargements de Tencent (ciblant surtout le marché chinois) en héberge quasiment 44.000.

En mars de cette année, le Google Play Store comptait 2.591.578 applications, en recul de 28 pour cent par rapport aux 3,6 millions d'applis proposées par le magasin en mars 2018. Cette diminution est principalement due aux nettoyages réguliers effectués par Google parmi les applications qui enfreignent les règles appliquées dans le Play Store.'C'est le devoir de Google de protéger ses utilisateurs contre des applis mal intentionnées', déclare Edith Reads de TradingPlatforms.com. 'Le Play Store fourmille d'applis capables de perturber le bon fonctionnement des smartphones et des tablettes. Certaines d'entre elles peuvent même menacer la sécurité des utilisateurs qui les téléchargent. Cette réalité rend indispensables ces nettoyages réguliers.'Google applique une approche en deux phases pour contrôler le respect des conditions de son magasin de téléchargements. Depuis 2015, l'entreprise recourt à une combinaison d'appréciateurs humains et d'outils AI en vue de détecter les applis mal intentionnées ou non conformes. Les applications qui enfreignent gravement les conditions, sont ensuite bannies du Play Store.Même si en l'espace de quatre ans, un million d'applis en ont donc été supprimées, le Google Play Store n'en reste pas moins encore et toujours le plus important magasin de téléchargements au monde avec 2,6 millions d'applications. La deuxième place est occupée par l'Apple App Store proposant plus de 2,3 millions d'applications.D'autres boutiques luttent aussi pour acquérir des parts de marché. C'est ainsi que l'Amazon App Store propose aujourd'hui quelque 500.000 applications, et que le magasin de téléchargements de Tencent (ciblant surtout le marché chinois) en héberge quasiment 44.000.