Le méga-correctif d'Oracle a solutionné plus de trente bugs, mais à présent, il apparaît que le logiciel de base de données semble présenter d'autres failles encore. Selon Litchfield, Oracle était au courant du problème depuis le 19 février déjà. En raison d'une brèche dans l'extension d'exportation de la base de données, des pirates peuvent s'emparer des droits supérieurs dans le système.Le producteur antivirus Symantec invite les gestionnaires à brider l'accès à l'utilisation de la base de données jusqu'à ce qu'Oracle sorte un nouveau correctif.

Le méga-correctif d'Oracle a solutionné plus de trente bugs, mais à présent, il apparaît que le logiciel de base de données semble présenter d'autres failles encore. Selon Litchfield, Oracle était au courant du problème depuis le 19 février déjà. En raison d'une brèche dans l'extension d'exportation de la base de données, des pirates peuvent s'emparer des droits supérieurs dans le système.Le producteur antivirus Symantec invite les gestionnaires à brider l'accès à l'utilisation de la base de données jusqu'à ce qu'Oracle sorte un nouveau correctif.