Le malware a été repéré dans la centrale nucléaire de Gundremmingen, annonce le Bayerische Rundfunk. Le logiciel mal intentionné se trouvait sur un ordinateur qui commande le chargeur d'éléments combustibles. Le maliciel n'aurait aucun impact sur le fonctionnement de ce chargeur.

Il ne serait pas question d'une attaque ciblée, mais d'un malware tel qu'on peut en rencontrer aussi sur des ordinateurs professionnels ou privés. L'on ne connaît pas l'origine de la présence du software sur l'ordinateur concerné, mais l'on pense qu'il a été acheminé par le biais d'une clé USB.

La centrale elle-même signale que tous les ordinateurs qui s'occupent de matière radioactive, fonctionnent de manière totalement analogue, afin qu'aucune influence venant de l'extérieur ne puisse y être exercée. Après cette découverte, tous les ordinateurs de la centrale ont été scannés, sans qu'aucun autre malware n'ait été repéré.