L'entreprise énergétique E.on va sous-traiter son infrastructure IT à HP, et son trafic vocal et données à T-Systems.

En tout, ce contrat pèse 2,4 milliards d'euros. HP en recevra 1,4 milliard. 1.100 collaborateurs rejoindront le géant ICT. HP se chargera des services pour centres de données et postes de travail à l'attention des plus de 80.000 employés d'E.on. HP fournira tout le matériel, les services de gestion et d'impression à E.on.

L'accord conclu avec T-Systems pourra atteindre 1 milliard d'euros. Ici, ce sont 220 collaborateurs qui migreront. Le contrat couvre le trafic de communication vocale et données pour les filiales d'E.on en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Hongrie, en Tchéquie, en Roumanie, en Slovaquie, en Suède, en Bulgarie, en Italie et aux Pays-Bas.

Grâce à cette externalisation, E.on, présente aussi sur le marché belge depuis 2009, table sur des économies, tout en bénéficiant de services ICT plus consistants, novateurs et flexibles.

L'entreprise énergétique E.on va sous-traiter son infrastructure IT à HP, et son trafic vocal et données à T-Systems. En tout, ce contrat pèse 2,4 milliards d'euros. HP en recevra 1,4 milliard. 1.100 collaborateurs rejoindront le géant ICT. HP se chargera des services pour centres de données et postes de travail à l'attention des plus de 80.000 employés d'E.on. HP fournira tout le matériel, les services de gestion et d'impression à E.on. L'accord conclu avec T-Systems pourra atteindre 1 milliard d'euros. Ici, ce sont 220 collaborateurs qui migreront. Le contrat couvre le trafic de communication vocale et données pour les filiales d'E.on en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Hongrie, en Tchéquie, en Roumanie, en Slovaquie, en Suède, en Bulgarie, en Italie et aux Pays-Bas. Grâce à cette externalisation, E.on, présente aussi sur le marché belge depuis 2009, table sur des économies, tout en bénéficiant de services ICT plus consistants, novateurs et flexibles.