"User Inyerface est un peu le 'Ugly Belgian House' du design et du web design", explique Dieter Desmet, digital creative chez Bagaar. C'est le vice-président de l'ingénierie des produits de l'outil de communication Slack qui a mis le feu aux poudres sur Twitter cette semaine. Le site est devenu viral lorsque les sites techniques The Verge et The Next Web ont repris le jeu mercredi. "Nous étions à 2 millions de vues jeudi matin et, ce matin, nous en sommes déjà à 16 millions de visiteurs uniques. C'était inespéré, et le nombre de vues ne cesse d'augmenter."

Dans les projets de l'internet des objets, l'interface utilisateur, c'est-à-dire la simplicité d'utilisation des sites web ou des plateformes, est une discipline importante. Avec le site web, Bagaar veut prendre position en faveur d'une meilleure interface utilisateur. Sur User Inyerface, à peu près tout est conçu pour créer de la frustration : des boutons mal étiquetés, des règles de mots de passe compliquées, des pop-ups incessants, etc. De plus, afin d'augmenter la tension pendant le "jeu", on peut clairement voir le temps s'écouler.

Les candidatures affluent

L'agence anversoise reçoit à présent des centaines de courriels de félicitations et, bien sûr, des insultes affectueuses. Bagaar a même reçu une centaine de candidatures spontanées. Hier, le jeu a également été un sujet d'actualité sur Twitter pendant un certain temps. "En fait, nous avons conçu le site web comme un gadget", explique Tim Van den Bergh. "Nous n'aurions pas pu prévoir qu'il deviendrait viral dans le monde entier."

Avec le site web, Bagaar veut prendre position en faveur d'une meilleure interface utilisateur. © Bagaar