Dans Plague Inc., le joueur doit mettre au point un virus et veiller à ce qu'il se répande, s'adapte et contamine le plus de gens possible. En Chine, on y joue étonnamment plus depuis que le pays a été touché par le coronavirus, qui a entre-temps coûté la vie à quelque quatre-vingts personnes.

Pour le développeur du jeu, Ndemic Creations, ce surcroît d'intérêt pour Plague Inc. n'est pas une surprise. "Tel est le cas lors de chaque apparition d'un virus. Dans ces moments, les gens ont clairement besoin d'informations supplémentaires sur la propagation de la pandémie", y déclare-t-on. Selon les auteurs du jeu, ce dernier est certes 'réaliste et informatif', mais ne peut absolument pas être considéré comme un modèle scientifique.

La popularité croissante du jeu a même provoqué une surcharge des serveurs chez Ndemic Creations, selon ce dernier via Twitter. Même le site web de l'entreprise a été paralysé quelque peu à cause d'une intense pression, mais les problèmes semblent être à présent résolus.

Dans Plague Inc., le joueur doit mettre au point un virus et veiller à ce qu'il se répande, s'adapte et contamine le plus de gens possible. En Chine, on y joue étonnamment plus depuis que le pays a été touché par le coronavirus, qui a entre-temps coûté la vie à quelque quatre-vingts personnes.Pour le développeur du jeu, Ndemic Creations, ce surcroît d'intérêt pour Plague Inc. n'est pas une surprise. "Tel est le cas lors de chaque apparition d'un virus. Dans ces moments, les gens ont clairement besoin d'informations supplémentaires sur la propagation de la pandémie", y déclare-t-on. Selon les auteurs du jeu, ce dernier est certes 'réaliste et informatif', mais ne peut absolument pas être considéré comme un modèle scientifique.La popularité croissante du jeu a même provoqué une surcharge des serveurs chez Ndemic Creations, selon ce dernier via Twitter. Même le site web de l'entreprise a été paralysé quelque peu à cause d'une intense pression, mais les problèmes semblent être à présent résolus.