Le milliardaire de 42 ans était présent à Los Angeles lors de l'annonce publique officielle qu'il serait le premier particulier à voyager dans l'espace. "Enfin, je peux révéler que j'ai été choisi pour voler jusqu'à la lune", a réagi Maezawa, qui s'est enrichi en vendant des vêtements sur internet. Il a fondé notamment le magasin de mode en ligne ZOZO et s'occupe à présent surtout de collecter des oeuvres d'art.

Maezawa a ajouté que c'était pour lui un rêve de gosse de voyager dans l'espace et que son coeur se mettait à battre plus vite rien qu'à la pensée de ce voyage. "J'aime la lune, depuis que je suis petit."

"Il est l'homme le plus courageux, celui qui en veut le plus et un sacré aventurier", a déclaré de son côté Musk. Le Japonais versera "une très coquette somme" pour le voyage, sans autre précision ni de la part de Musk ni de celle de Maezawa.

Art

Maezawa ne partira pas seul, puisque six artistes du monde entier l'accompagneront et ce, gratuitement. Le voyage devrait leur fournir de l'inspiration pour un projet artistique. Maezawa s'est refusé à dire de quels artistes il s'agirait.

Le développement du Big Falcon Rocket, qui devrait emmener les touristes de l'espace jusqu'à une distance de quelque 200 kilomètres de la lune, avance bon train. SpaceX a montré quelques vues du look du vaisseau spatial. Selon l'entreprise, la mise au point du vaisseau spatial de 118 mètres de hauteur environ coûtera quelque 5 milliards de dollars. Des vols d'essai sans équipage auront lieu dans un premier temps. Pour un lancement habité, Musk vise l'année 2023, mais le directeur de SpaceX a dans le passé déjà annoncé d'autres dates-butoirs ambitieuses, pour ensuite les postposer plusieurs fois.

SpaceX avait en 2017 déjà indiqué vouloir embarquer des personnes vers la lune. Il était à l'époque question de deux candidats, qui avaient déjà versé un "acompte substantiel". Le dernier vol habité vers la lune, ou son environnement, remonte déjà à la mission Apollo 17 en 1972.