"EWN a été piraté. Vos informations personnelles ne sont plus sécurisées'', pouvait-on lire dans le message. L'expéditeur a aussi expédié une adresse e-mail et un lien renvoyant à un site web. L'entreprise à l'initiative du système d'alerte déclare que le message a été envoyé par e-mail, textos et lignes téléphoniques fixes.

"Les collaborateurs d'EWN ont vite compris qu'une attaque était en cours et ont désactivé le système. Il en résulte que le nombre de messages expédiés est resté limité'', précise la station ABC suite à des explications fournies par l'entreprise. Selon cette dernière, le hacker n'aurait pas eu accès aux informations personnelles de personnes.

Le bourgmestre Matt Burnett de la ville de Gladstone dans le Queensland affirme que le système d'alerte peut sauver des vies, mais craint que les citoyens n' y renoncent suite à l'incident. Ce système d'alerte est utilisé pour prévenir les Australiens en cas d'état d'urgence, comme des feux de forêt. Un système similaire, Be-Alert, a été introduit l'année dernière dans notre pays.