C'est ainsi que la moitié du personnel serait constituée de travailleurs temporaires, alors que conformément à la loi, la proportion ne peut dépasser les 10 pour cent.

L'usine de Zhengzhou, qui appartient à la taïwanaise Foxconn, se rend en fait coupable de plusieurs infractions, selon China Labor Watch. En période de pointe, elle oblige les étudiants à prester des heures supplémentaires, alors que du point de vue légal, c'est interdit aux stagiaires.

En outre, les nouvelles recrues doivent passer une période d'essai de trois mois. S'ils décident de s'arrêter entre-temps, ils doivent en faire part trois jours à l'avance. Les ouvriers ne sont pas non plus autorisés à démissionner en pleine saison. Toutes les demandes de départ sont refusées durant cette période.

De plus, China Labor Watch affirme que les travailleurs de cette usine ne reçoivent que le salaire minimum local. Le groupe de défense d'intérêts sort aujourd'hui ce rapport du fait qu'Apple présentera ce mardi une nouvelle génération d'iPhone.