Le jeune homme est à présent accusé et cité à comparaître devant un juge de la jeunesse dans la ville de Melbourne. Selon des médias australiens, il aurait téléchargé 90 giga-octets de fichiers sécurisés. Il aurait également visionné des données de clients. On ne sait cependant pas s'il a abusé de ces informations.

Le piratage a débuté lorsqu'il avait seize ans. Il avait pris toutes sortes de mesures de précaution pour éviter de se faire reconnaître. En vain, puisque la police a finalement effectué une descente chez lui. Sur son ordinateur, elle trouva divers manuels de piratage stockés dans un dossier baptisé ''hacky hack hack''.

Quand Apple découvrit qu'on tentait de la pirater, l'entreprise fit appel au FBI, l'unité de recherche fédérale américaine, qui a alors prévenu la police australienne.

Le jeune homme a tout avoué. Lors de son audition, il a déclaré qu'il rêvait de pouvoir un jour travailler pour Apple. Le jugement sera rendu au cours du mois prochain.